LE DIRECT
Valérie Jouve Sans Titre (les Personnages avec Melle Burricand), 2003/18 C-Print Courtesy galerie Xippas © Valérie Jouve / ADAGP, Paris 2017

Numéro 43. Formes de vies avec Valérie Jouve, Mohamed Abakar et Brisa Roché

1h
À retrouver dans l'émission

Valérie Jouve présente l'exposition "Formes de vie" dans sa ville natale, à St Etienne. Mohamed Abakar est né au Darfour, il expose avec Mathieu Pernot au Collège de France ses photographies. LIVE : BRISA ROCHE

Valérie Jouve Sans Titre (les Personnages avec Melle Burricand), 2003/18 C-Print Courtesy galerie Xippas © Valérie Jouve / ADAGP, Paris 2017
Valérie Jouve Sans Titre (les Personnages avec Melle Burricand), 2003/18 C-Print Courtesy galerie Xippas © Valérie Jouve / ADAGP, Paris 2017

Il est 23h et une maison est toujours menacée d’être abandonnée. On pourra toujours partir. Elle ne sera jamais sûre de nous avoir à jamais. On pourra la quitter. En construire une autre. Les formes de vie sont infinies, celles à venir sont dans la tête des humains qui vont les inventer. C’est le titre de l’exposition de Valérie Jouve : Formes de vies. Elle qui enfant a grandi dans une barre HLM à Firminy dans la banlieue de St Etienne, s’est toujours demandé par où les humains passent, ce qu’ils se construisent et ce qu’ils laissent derrière eux. Elle prend en photo les bâtiments, et les vivants. Jean-Christophe Bailly écrit : « à l’intérieur de ce qui est, il y a un plan d’évasion ». A l’intérieur des maisons, des paysages, de l’urbain, il y a la trace du vivant qui ne se laisse pas encadrer, titrer, dater. Beaucoup de ses photos sont Sans titre. Parce que sur l’être humain, on ne pose pas d’étiquette, on n’enracine pas, nommer ce serait figer, réduire. Et face à ça, les pierres ne peuvent rien, face à ça, elles sont impuissantes, elles sont muettes. Mohamed Abakar s’est retrouvé face à la pierre, il a voulu rectifier la confusion. La statue ne respire pas. Il est parti à 23 ans du Soudan, est passé par la Lybie, avant d’arriver en France. Déjà enfant au Darfour, il aimait regarder National Geographic et prendre des photos avec son téléphone. A Paris il part aux Arts déco et reste pour les cours de photo. Il visite Versailles, c’est l’hiver et les statues sont invisibles. Elles sont enveloppées. On lui répond que c’est pour les mettre à l’abri du froid. Il ne comprend pas pourquoi les êtres vivants eux, ne sont pas protégés. Il rectifie la confusion : le vivant respire, le bâtiment est muet. Et le plan d’évasion est à l’intérieur de tout homme qui se sentira enfermé

Valérie Jouve, photographe, vidéaste, réalisatrice. Son exposition Formes de vies se tient jusqu’au 16 septembre au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne ; le catalogue sera bientôt disponible aux éditions Fage. C’est la première exposition que lui consacre cette ville dont elle est originaire. A l’occasion des 30 ans du Musée, l’artiste présente un film et des photographies figurant des lieux (maison, façade, rue, ville, paysage) et des êtres vivants (arbre, individu). Aux premières images inédites réalisées à Saint-Étienne il y a des années, se joignent des images plus actuelles réalisées récemment : un montage travaillé comme une conversation intime avec sa région. Sans origine identifiée ni lieux légendés, les photographies font une place à ces formes de vies qui palpitent à l’intérieur et autour de nous.

Mohamed Abakar, jeune photographe et auteur soudanais. Avec l’artiste Mathieu Pernot en résidence au Collège de France, il y présente actuellement l’exposition Déplacement. Mohamed Abakar est né à Shearia au Darfour (Soudan) dont il fuit la prison et les conflits politiques pour se réfugier en France en 2015. Photographe, vidéaste et auteur, il est accueilli par l’association L’atelier des artistes en exil et intègre le programme étudiants invités de l’ENSAD. C’est dans le cadre de ses études qu’il a participé à un atelier de mise en situation photographique au château de Versailles. Mathieu Pernot a découvert son travail cette année, lors de l’exposition de l’Atelier des artistes en exil dans les galeries du Palais Royal (Paris). Présentées avec d’autres travaux de réfugiés, ses photographies dans les jardins du château de Versailles montrent des sculptures recouvertes de tissus pour les protéger du froid hivernal ; quand Mohamed Abakar découvre ces sculptures, elles lui évoquent aussitôt les réfugiés, qu’il dit être ses « frères d’expérience ».

LIVE : Brisa Roché. Le sixième album de la chanteuse américaine s’appelle Father, il est sorti le 25 mai. En concert le 20 juin à la Boule Noire (Paris).

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......