LE DIRECT
Mohamed Bourouissa Fairmount park, 2015 Photographie couleur 130 x 170 cm Courtesy de l’artiste et kamel mennour, Paris/London © Adagp, Paris, 2017

Numéro 26. Nouveaux rituels - Mohamed Bourouissa, Nina Santes, Mylène Benoit

1h
À retrouver dans l'émission

Mohamed Bourouissa présente "Urban Riders" au Musée d'Art Moderne de Paris, il s'est immergé à Fletcher Street avec les cavaliers urbains de Philadelphie. Nina Santes propose "Hymen Hymne" sur le devenir sorcière. Mylène Benoit présente "La Maladresse". P.r2b chante "Ocean Forever".

Mohamed Bourouissa Fairmount park, 2015 Photographie couleur 130 x 170 cm Courtesy de l’artiste et kamel mennour, Paris/London © Adagp, Paris, 2017
Mohamed Bourouissa Fairmount park, 2015 Photographie couleur 130 x 170 cm Courtesy de l’artiste et kamel mennour, Paris/London © Adagp, Paris, 2017

Il est 23h et on peut oublier de transformer son quotidien. On peut oublier que c’est la fiction qui le fera avancer. Le quotidien c’est un départ. Un défi. Ça se prend et ça se déplace. Il faut produire quelque chose dans l’espace. Surtout quand on vit dans les marges, qu’on existe mais sans plus. Mohamed Bourouissa travaille sur l’individu, qu’il soit à Gennevilliers, aux Halles ou à Philadelphie – il est en périphérie et il lui propose d’augmenter sa présence. Il a passé huit mois avec les cavaliers urbains de Fletcher Street qui se demandent : Il était blanc ou noir John Wayne ? Ils ne seront pas tous d’accord mais finiront par dire… On est tous John Wayne en fait. Mohamed Bourouissa organise une journée du cheval, c’était en 2014. Il invite les artistes locaux à réfléchir à des costumes. Ça donne des selles de chevaux avec des rubans, des fleurs ou des ailes. Il ne documente pas ce quartier difficile, il leur propose de rentrer dans sa fiction. D’user de la puissance collective, pour exorciser ce qui pourrait les enfermer. Dans ses dessins il colorie les visages blancs des westerns en vert – tout est possible. Nina Santes cherche aussi sur scène, à créer un événement. Plus qu’une pièce de danse, c’est une cérémonie, on renoue avec certains rituels, ça s’appelle Hymen Hymne, ça cogne sur les côtés parce que les corps ne sont plus disciplinés. Ca cherche à conjurer le sort et la peur. Ca propose autre chose que le réel ou plus grand, ça propose aux corps de devenir sorcière, c’est-à-dire hybride. Mylène Benoit elle aussi, se demande si on possède son corps. Elle va voir en marge, du côté des gestes qui nous échappent, les involontaires, ça s’appelle La Maladresse. Le corps maladroit arrive finalement à retrouver l’harmonie, à recréer du mouvement, on existe et encore plus, et finalement alors, avec un peu de fiction, c’est vrai, on est tous John Wayne en fait.

Mohamed Bourouissa, plasticien franco-algérien. Le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris lui consacre une exposition jusqu’au 22 avril : Urban riders, déjà accueillie à Amsterdam et Philadelphie, est construite autour du film Horse Day réalisé à Philadelphie, dans le quartier défavorisé de Strawberry Mansion, au Nord de la ville, où l’artiste a été en résidence pendant huit mois. Les écuries associatives de Fletcher Street, qui accueillent les jeunes adultes du quartier et offrent un refuge aux chevaux abandonnés, sont l’objet d’un travail sur le lieu, son histoire, son imaginaire. Presque quatre-vingt pièces graphiques (croquis sur le vif, dessins préparatoires, story-board du film, collages, encres, aquarelles) travaillent la représentation des cavaliers afro-américains, ces « cowboys noirs ».

Nina Santès, chorégraphe et danseuse. Les 15 et 16 février, à l’Atelier de Paris – CDCN Carolyn Carlson, on pouvait voir sa création Hymen hymne : la tournée se finit par Le Quartz, Scène Nationale de Brest, du 15 au 17 mars à l’occasion du Festival DañsFabrik. Sur scène, cinq interprètes déroulent les recherches que Nina Santès a menées, avec une chercheuse, auprès de certaines femmes pionnières américaines qui ont repensé la figure de la sorcière ; son voyage de travail s'est aussi poursuivi au Liban et au Chili. Ces « sorcières du temps présent » auxquelles elle s'intéresse sont reconsidérées par des mouvements américains, écoféministes, néopaganistes, queer :  un moyen de réfléchir, avec la danse, à la façon dont des femmes d'aujourd'hui inventent des rituels lorsqu'il leur faut produire de la puissance collective…

Mylène Benoît, chorégraphe, plasticienne, vidéaste. Présentée aux côtés de Hymen hymne à l’Atelier de Paris – CDCN Carolyn Carlson à l’occasion d’un double programme, sa pièce La maladresse explore les altérations de nos comportements (tics, tocs, dyskinésie, etc) comme autre chose que des anormalités. De ces gestes involontaires, qui échappent à la codification du langage corporel, elle préfère observer la musicalité, la temporalité, l’altérité. En résidence à la Villa Kujoyama de Kyoto (Japon), Mylène Benoit observe la maîtrise, codifiée à l'extrême, des usages japonais du corps. Elle a l'idée de mettre cette qualité en tension avec les gestes involontaires. Un second solo "japonais" interprété par Kan Ichi Segawa est attendu : Gikochina-sa sera au Nouveau Théâtre de Montreuil les 15 et 16 juin dans le cadres des Rencontres chorégraphiques Internationales de Seine Saint Denis.

LIVE : P.r2b. La chanteuse issue de la Fémis, dont les clips auto-réalisés sont disponibles sur Youtube, sera en concert le 20 février aux Etoiles (Paris) ; le 06 mars aux Trois Baudets (Paris) ; le 17 mars au Festival « Variations » au Lieu Unique (Nantes) ; le 21 mars au Festival « Avec le temps » (Marseille) ; le 25 avril au Confort Moderne (Poitiers). La Souterraine prépare sa première mixtape, qui mêlera des reprises et ses propres chansons, à paraître cette année ; ainsi qu’un disque de reprises de Léo Ferré que La Souterraine réalise avec la famille Ferré, à paraître le 27 avril (Les Editions Meridian / La Mémoire et la Mer / Universal).

Le morceau inédit DES RÊVES :

Écouter
3 min
Atelier de la nuit - Des Reves P r2b
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......