LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Grand Débat

Débats présidentiels sur scène avec Emilie Rousset, Louise Hémon et Anne Steffens

1h
À retrouver dans l'émission

Emilie Rousset et Louise Hémon travaillent sur les rituels : elles mettent en scène le grand débat présidentiel télévisuel de 1974 et ceux qui ont suivi, à travers un grand cut up. Anne Steffens, comédienne, a souvent travaillé avec elle. LIVE : VIOLONS BARBARES

Le Grand Débat
Le Grand Débat Crédits : Philippe Lebruman

Il est 23h et le langage est un départ. Ça ne suffit pas pour communiquer. Une chose est pensée et prononcée, une autre est reçue et entendue et les mots n’y peuvent pas grand-chose. Mais si on déplace les voix, qu’on les fait entendre ailleurs, autrement, alors soudain on less entend. Emilie Rousset fait rejouer à ses comédiens, l’oralité et la pensée. Elle leur met dans l’oreillette, les voix des spécialistes, des anthropologues, des chercheurs, des marins, des architectes… des interviews – qui sont incarnées par une même personne devant des spectateurs. Elle interroge les Rituels, tout ce qui entoure les événements de nos vies qu’on traverse sans trop y penser : un anniversaire, un jour de vote, ou un jour de grand débat télévisé. Alors on entend des voix qu’on avait entendues sans les entendre. Son nouveau spectacle s’appelle Le Grand débat, avec Louise Hémon, elles mettent en scène deux comédiens qui vont rejouer des extraits de débats du second tour de la Présidentielle, depuis 1974. Le film se monte en direct. Il y a du vrai langage et du faux, des éléments de langage comme on dit. A partir de là, qu’est ce qui s’échange vraiment ? A l’intérieur de sa réflexion sur la langue, Emilie Rousset a imaginé une Rencontre avec Pierre Pica, linguiste. Il lui ouvre la voie des Munduruku, tribu amazonienne qui vit dans un monde des quantités approximatives, qui n’a pas de chiffre pour compter au-delà de 5, qui n’a donc ni singulier ni pluriel. Les combinaisons des mots sont à l’infini pour se comprendre. Et Pierre Pica dit à Emilie Rousset : Et à partir du moment où on met l’infini en jeu, on met l’espoir en jeu. Le langage est un départ, il faut savoir où le planter

Emilie Rousset, metteure en scène : ses deux pièces Rencontre avec Pierre Pica et Rituel 4 : Le grand débat sont présentées au Théâtre de la Cité Internationale (Paris) avec le Festival d’Automne et le programme New Settings de la Fondation d'entreprise Hermès, respectivement du 10 au 15 octobre et du 10 au 15 décembre. Construit à partir d’un cut-up d’archives des débats de 1974 à 2017, Le Grand Débat recrée un débat télévisé de second tour des élections présidentielles. Le dispositif du plateau de tournage et les codes de l’émission en direct sont remis en scène. Autour d’une table, deux comédiens face à face, Emmanuelle Lafon et Laurent Poitrenaux, rejouent ces fragments sous l’œil du public et des caméras. Cet ultime débat, mêlant rhétorique et adrénaline, a son langage filmique, ses principes de montage, son décor, son histoire médiatique...

Louise Hémon, réalisatrice : elle a co-écrit Rituel 4 : Le grand débat avec Emilie Rousset

Anne Steffens, comédienne : elle collabore régulièrement avec Emilie Rousset

LIVE : Les Violons Barbares : le trio de cordes sera en concerts un peu partout en France et en Europe cette Saison jusqu'à fin 2019 ; leur dernier album Wolf's cry est disponible depuis le mois d'avril.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......