LE DIRECT
L’OEIL SE NOIE Caisson lumineux Lightbox

Numéro 8. "Fais soin de toi", en Algérie

1h
À retrouver dans l'émission

Mohamed Lakhdar Tati a réalisé un film sensible sur l'amour en Algérie : "Fais soin de toi". Katia Kameli dans son film en deux chapitres "Le Roman algérien" sonde le rapport des algérois aux images et à leur histoire. Mohamed Lamouri jouait dans le métro ligne 2 : du raï sentimental.

L’OEIL SE NOIE Caisson lumineux Lightbox
L’OEIL SE NOIE Caisson lumineux Lightbox Crédits : Katia Kameli

Il est 23h et les images sont trop vieilles. Elles n’ont pas notre âge, elles sont périmées, elles ne disent plus rien ou elles en disent trop. Quand on arrive à Alger il y a près de la Grande Poste, un kiosque avec un mur d’images. Il y a un problème entre les images et les visages. Visuellement ça ne va pas. Passer de l’un à l’autre ça ne va pas. Ça ne ressemble pas à ce qu’on a sous les yeux au même moment dans la rue. Il y a une différence de plusieurs décennies souvent, entre les cartes postales noir et blanc et Alger qui vit. Katia Kameli filme les corps qui s’attardent, tentent de reconnaître, de se reconnaître, de se reconnecter à leur histoire. Elle appelle son film : Le roman algérien. Nous sommes tous les personnages d’un roman – le grand roman national, mais qui l’écrit, c’est difficile à dire. Entre personnages et marionnettes, parfois on hésite. Dans le film de Mohamed Lakhdar Tati, Fais soin de toi, il y a des phrases prononcées comme : Je ne peux pas être moi-même. Comme : Je joue un personnage. Le réalisateur fait une enquête sur l’amour en Algérie - sa mère lui a confié que ceux qui lui rappellent que son fils n’est pas marié : lui mettent le moral à zéro. La question sans cesse posée c’est : qu’est ce qui t’empêche ? De te marier, d’aimer ? Qu’est ce qui nous empêche ? Souvent la réponse c’est qu’on est engagés dans une histoire qui n’est pas la sienne, on fait des gestes qu’on n’a pas vraiment voulus, on dit des mots et on pense à côté, un peu plus loin, en secret. Mohamed Lakhdar Tati pose la question à un vieil homme : Que faire des sentiments si on ne peut pas les vivre ? Et que faire quand plus tard dans le film, un petit garçon de 10 ans explique, quand il parle de l’amour : tu stresses, comme si tu étais devant le Président de la République, tu bégaie ! Comment faire quand le roman fait bégayer les corps bien vivants, qui ne savent pas s’ils disent bien leur texte ? Mohamed Lakhdar Tati se met alors à filmer tout ce qui vit : les arbres, les insectes, les orages, la vie organique, ce qui vit sans discours. La vie qui n’est racontée par personne d’autre. Et toutes les images vont dans le sens de ce titre : Fais soin de toi. Prends soin des mots. Et donc : reprend pied dans le récit – sans stress ni bégaiement

Mohamed Lakhdar Tati, réalisateur algérois installé à Paris depuis 15 ans. Son dernier film Fais soin de toi (2017) prend la forme d’une enquête intime et documentaire : le réalisateur parcourt Alger et d’autres endroits d’Algérie à la rencontre d’hommes et de femmes pour recueillir leurs paroles sur les relations amoureuses et intimes vécues par eux, ici. En filigrane se disent, aussi, les tensions qui traversent la société algérienne contemporaine.

Katia Kameli, artiste pluridisciplinaire franco-algérienne. Son film Le roman algérien (2017) évoque le rapport complexe des algériens aujourd’hui à leur histoire, à travers leurs images : le premier chapitre est une immersion dans la mémoire collective Algérienne depuis une collection d’images, rue Larbi Ben M’Hidi à Alger, où Farouk Azzoug et son fils tiennent un kiosque nomade où sont vendues de vieilles cartes postales et des reproductions d’archives photographiques ; le deuxième chapitre montre une femme, la philosophe des images Marie-José Mondzain née à Alger, regarder d’autres femmes (militantes, historiennes…) qui elles-mêmes regardent et commentent des images.

Katia Kameli, Le roman algérien
Katia Kameli, Le roman algérien

COUP DE FIL SCÈNE NATIONALE ! Jean-Christophe Meurisse, metteur en scène de la compagnie Les Chiens de Navarre, pour la pièce Jusque dans vos bras (création 2017) qui sera jouée les 17, 18 et 19 octobre au Tandem (Scène Nationale de Douai-Arras), à L’hippodrome de Douai.

LIVE : MOHAMED LAMOURI Son album numérique, qui porte son nom, est disponible depuis le 1er janvier sur La Souterraine. C’est aussi en souterrain que sa musique a été découverte à Paris, sur la ligne 2 du métro. Il sera en concert : le 28 octobre au Transbordeur à Lyon en avant-première d'Amadou et Mariam, le 3 novembre à la Fondation Vuitton, les 15 et 16 novembre au TAP à Poitiers.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......