LE DIRECT
SAIGON de Caroline Guiela-Nguyen

Numéro 20. Réconciliation des mondes séparés

1h
À retrouver dans l'émission

Caroline Guiela Nguyen met en scène "SAIGON" au Théâtre de l'Odéon pour renouer les liens entre le Vietnam et la France. Cécile Ladjali publie son roman "Benedict", qui porte le nom d'une figure androgyne entre la Suisse et l'Iran. A la musique, Adrienne Pauly.

SAIGON de Caroline Guiela-Nguyen
SAIGON de Caroline Guiela-Nguyen Crédits : Jean-Louis Fernandez

Il est 23h et l’invisible est scandaleux. Il n’est pas invisible pour rien. Il est invisible et c’est tant mieux, on n’a pas envie ni besoin de le voir, on s’est organisé autrement. Tout ce qu’on ne sait pas des êtres que l’on croise, c’est fait exprès. C’est pour souffler. Pour se reposer. Mais Cécile Ladjali écrit la vie de Benedict qui lui, réveille les regards endormis. Elle écrit : _Cette organisation humaine, celle des corps et de leur répartition dans l’espace et le temps, entre en totale contradiction avec sa façon de respirer._Benedict jusqu’à ses 13 ans vivait à Téhéran et c’était l’époque sublime où il ne fallait pas choisir, où il était / où elle était un être total, fille, garçon, noir, blanc, à la frontière. Et puis les autres l’ont coupé en deux. Le regard des autres. Il a fallu être une femme. Masquer le doute, cacher l’invisible, l’autre genre, la sensation intérieure. La garder pour soi. Alors Benedict Laudes quand il enseigne la moitié de l’année en Suisse est un homme, le printemps à Téhéran, elle doit retrouver son identité de passeport. Benedict voit en noir et blanc, ses yeux ne perçoivent plus la couleur. Le monde est coupé en deux – il n’y a plus que la littérature pour le réconcilier. Le drame c’est que quand on nous voit, on a beaucoup trop d’information. Pas beaucoup de vérités. Benedict dit : J’ai rien demandé au départ. D’ailleurs au départ tout allait bien. Ce sont les yeux des autres qui ont tout modifié, tout empêché. Les yeux ca voit et ça efface. On ne veut pas que vous ayez deux mondes. A Caroline Guiela Nguyen un jour on a dit : La plus grande tragédie c’est qu’on a voulu s’intégrer, on y est arrivés et on nous a oubliés. C’est un Viet Kieu qui parle. Arrivé du Vietnam en France. Elle met en scène dans SAIGON un monde perdu, évaporé. Une autre possibilité d’être, en réconciliant l’histoire d’ici et celle de là-bas. Elle refait le trajet des larmes, réinvente comment c’était avant l’organisation des hommes qui a décidé que le monde se présenterait comme ça. Vulgairement, en noir et blanc. On a besoin d’unité, on a besoin de ne plus adapter sa façon de respirer, que des yeux ne nous coupent plus en deux, on a besoin de régler nos problèmes avec l’histoire et la géographie, comme dit Benedict à ses élèves : soyez libre d’être autre chose qu’un simple élément du réel.

Cécile Ladjali, romancière. Son roman Bénédict est publié aux éditions Actes Sud. L’héroïne éponyme présente plusieurs points communs avec son auteure : enfant d’une mère iranienne et d’un pasteur suisse, Bénédict a grandi entre l’Orient et l’Occident, bercé par la poésie soufie et le souffle de l’Apocalypse, debout au milieu des contraires. Plus tard, elle enseigne la littérature comparée à l’université de Lausanne et, un semestre sur deux, à celle de Téhéran. Son enseignement singulier et sa mystérieuse personne inspirent passions et sentiments contradictoires à son public...

Caroline Guiela Nguyen, metteure en scène. Son spectacle Saïgon, crée à Avignon cet été, est repris aux Ateliers Berthier de l'Odéon - Théâtre de l'Europe, du 12 janvier au 10 février 2018, puis en tournée jusqu’en Chine et en Colombie en juin 2018. Bouquet de voix et de visages situé dans un restaurant valant pour tous lieux et tous temps, la pièce tresse des histoires d’exils et d’amour à partir de centaines d’émotions racontées en France et au Vietnam, dont est originaire l’artiste…

LIVE : Adrienne Pauly. Son nouvel album A nos amours sort le 19 janvier (Because Music / Choï Music). En concerts : le 08 février à Massy (91) avec Fishbach, le 09 février à Rouen (76) dans le cadre du festival Les Nuits de l’Alligator, le 10 février à Oignies (62), le 24 février au Mans (72), le 16 mars à Metz, le 19 mars à la Maroquinerie (Paris). 

Un autre morceau inédit de l'album : "C'est toujours" 

Écouter
4 min
Atelier de la nuit - Adrienne Pauly_C'est toujours

COUP DE FIL A UNE SCÈNE NATIONALE : Rachid Ouramdane, chorégraphe. Son spectacle Tordre est présenté le mardi 09 janvier au Théâtre d’Angoulême, Scène Nationale d’Angoulême : double portrait de danseuses singulières, respectivement lituanienne et britannique, qui entrent en piste pour ne pas lâcher l’intensité 1H durant : courses folles, corps étirés à l’extrême, figés dans l’immobilité ou étourdissants de vitesse, leurs danses soutenues ne laissent pas le spectateur indemne…

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......