LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le philosophe Averroès, détail du Triomphe de saint Thomas d'Aquin, 1470-1475, Benozzo Gozzoli.

Averroès (1126-1198) ou l'éternel retour du contresens

58 min
À retrouver dans l'émission

Homme de logique et de foi, Averroès n’est pas un savant à tout faire, mais son œuvre a servi d’appui aux controverses du XIIIème siècle jusqu’à aujourd’hui.

Le philosophe Averroès, détail du Triomphe de saint Thomas d'Aquin, 1470-1475, Benozzo Gozzoli.
Le philosophe Averroès, détail du Triomphe de saint Thomas d'Aquin, 1470-1475, Benozzo Gozzoli. Crédits : De Agostini / DEA / G. DAGLI ORTI / Contributeur - Getty

Averroès tient du savant providentiel, précurseur des Lumières pour certains, philosophe musulman pour d’autres, ou encore fabuleux "produit de synthèse" qui a abouti au libertinage, à la dissimulation honnête ou encore à la crypto-philosophie, s’amuse le professeur au Collège de France Antoine de Libera. Le bon juriste et savant inlassablement sollicité par de justes causes se retrouve porte flambeau de nombreuses croisades intellectuelles. 

"N’est-il pas temps de relever la barrière d’Averroès pour la porter en avant ?" s’interrogeait Salman Rushdie pour lutter contre tous les intégrismes à l’orée du XXIème siècle.

Averroès ou Ibn Rushd est l’un des savants arabes le plus commenté et celui que l’on cite à foison pour évoquer la translation du monde grec au monde chrétien par la voie de ses commentaires d’Aristote. Sa pensée est considérée comme un véritable adjuvant des débats de l’époque médiévale. Pourtant ses commentaires d’Aristote nous reviennent "revus et corrigés" dans les langues et mondes, syriaques, juifs, latins  que sa pensée a traversé, au gré de traductions imparfaites et opportunes. Le corpus de texte circulant est variable, accidenté, donc faits de trahisons et de trous, donc propice à la controverse.

De nouvelles recherches ressuscitent ces textes des décombres et tracent les circulations de ces textes dans le monde musulman. 

Qui fut-il ? Comment le philosophe arabe le plus commenté peut-il être paradoxalement le plus autant sujet à la méprise ? 

Averroès. Gravure.
Averroès. Gravure. Crédits : PHAS/Universal Images Group - Getty

Un penseur de la vérité scientifique

Ibn Rushd est l’homme de son temps, celui des califats des Almohades et de leur déclin. Il traverse une épidémie de la peste, la radicalité politique de sultans affaiblis. Homme lige, il articule pouvoir civique et religieux jusqu’à sa disgrâce. 

Quand Averroès petit fils de grand cadi vient au monde, l’âge d’or des intellectuels arabes a déjà connu son acmé. Cordoue abrite des bibliothèques, un parc zoologique, un planétarium, on fabrique des astrolabes, des pharmacopées, des horloges et des cadrans, des jardins botaniques fleurissent ... La vague d’intérêt pour la science, la médecine et l’astronomie s’est concrétisée par la création de nombreuses universités dans un arc allant de l’Asie Centrale à Gibraltar, en passant par l’Égypte, Fès et Cordoue.  

"La vérité ne saurait contredire la vérité, elle s’accorde avec elle et témoigne en sa faveur".

Cette sentence du grand homme a fait couler beaucoup d’encre. Nombreux sont ceux qui ont lu cette phrase comme celle d’une promesse d’une réforme de l’Islam. Il n’en est rien. Pour le juriste, le rationnel et le révélé  sont deux voies distinctes d’accéder à la vérité.

Écouter
1 min
Archive INA - France Culture 27/05/1998 - Dominique Urvoy à propos d'Averroes « La République de Platon pour montrer la dégradation des régimes et notamment celui des Almoravides »

Ici se poursuit l’œuvre des premiers théologiens qui entendent mettre la logique au service du monde divin comme le suggère le prophète : "la science est plus méritoire que la prière", "un seul homme de science a plus d’emprise sur le démon qu’un millier de dévots". 

Face au déclin de son monde, la force de la pensée.

L’Espagne des Almohades du XIIème siècle inquiète de la montée du soufisme et des sectes diverses fait appel à son talent de commentateur. Averroès n’aime pas les théologiens qui détournent le texte sacré pour élaborer une discipline religieuse et se glissent entre le peuple et les hommes de science. Ces mauvais rhéteurs n’ont pas accès la science et braconnent leurs savoirs. 

Dès la fin du XIIe siècle, il critique le "mélange des opinions religieuses et philosophiques".  Il n’aspire qu’à la reconnaissance du rôle des sages. Non pas modifier la croyance populaire, mais lui juxtaposer une sphère de foi raisonnée, qu’elle accepte par sa foi, mais sans y participer le moins du monde. Il n’est pas un penseur de l’égalité, mais confère au sujet pensant une puissance insoupçonnée. Il n’en reste pas moins un cadi craignant la vulgarisation et le détournement des "savoirs" par les profanes.  

Averroes banni par le calife marocain al-Mansur pour hérésie, 1195. Gravure de "La vie des savants illustres au Moyen-Age" de Louis Figuier, 1867, Collection privée.
Averroes banni par le calife marocain al-Mansur pour hérésie, 1195. Gravure de "La vie des savants illustres au Moyen-Age" de Louis Figuier, 1867, Collection privée. Crédits : Leemage/Corbis Historical - Getty

Le philosophe précurseur du sujet

Pour aller à la rencontre d’Averroès comme le suggère Jean-Baptiste Brenet, il faut se pencher sur une archéologie de la subjectivité. Qui pense en moi ? Et c’est certainement la force de frappe intellectuelle du grand homme qui a offert son œuvre à une postérité enthousiaste, la faisant souvent déborder de son cadre originel.  

Ernest Renan, grand lecteur d’Averroès ne se méprend pas sur l’usage que nous faisons de ses idées : 

"L’histoire de l’averroïsme n’est, à proprement parler, que l’histoire d’un vaste contre-sens". 

Homme de logique et de foi, Averroès n’est décidemment pas un savant à tout faire.

Avec Ali Benmakhlouf, professeur de philosophie arabe et de philosophie de la logique ; Jean-Baptiste Brenet, professeur de philosophie arabe ; Henry Laurens,  Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Histoire contemporaine du monde arabe ; Karim Miské, auteur et cinéaste.

Avec la participation de Célia Pousset.

Un documentaire de Nedjma Bouakra, réalisé par Marie Plaçais. Archives INA :        Recherche internet et documentation : Annelise Signoret. Collaboration : Julia Martin.

Bibliographie 

- Ali Benmakhlouf, "Pourquoi lire les philosophes arabes".

-  Ali Benmakhlouf, "Force des raisons (La) Logique et médecine". Jean-Baptiste Brenet, "Averroès l’inquiétant", Edition Les Belles Lettres, 2015.

- Jean-Baptiste Brenet, "Je fantasme", Edition Verdier, 2017.

- Alain de Libéra, "L'invention du sujet moderne", cours du Collège de France 2013-2014.

- Henry Laurens, "Orientales", C.n.r.s. Eds.

- Karim Miské, le film "Juifs & Musulmans" - série documentaire en 4 épisodes de 52 minutes diffusée sur Arte.

Pour aller plus loin

Vidéos

- Bande annonce du film de Youssef Chahine, Le Destin, qui retrace la vie d’Averroès.

- Averroès, lecteur d’Aristote et du Coran : intervention d’Ali Benmakhlouf, philosophe, au colloque sur l’Invention de la tolérance organisé en 2007 par la Fondation Ostad Elahi.

- Philosophie politique d’Averroès, cours filmé de Makram Abbès, en ligne sur le site de la revue Iqbal.

Portraits et biographie

- Portrait d’Averroès, à lire sur le site Medarus.org qui propose, entre autres, des portraits de médecins célèbres.

- Averroès, le trouble-fête, portrait signé Alain de Libera, pour la revue Alliage, n°24-25, 1995.

- Biographie proposée par l’Encyclopédie de Philosophie en ligne (en anglais).

Articles

- La revue Horizons maghrébins consacre un dossier à l’actualité d’Averroès, à l’occasion du 800ème anniversaire de sa naissance n°40. 1999).

- Dossier pédagogique consacré aux Figures d’Averroès, à télécharger sur le site du Centre régional de documentation pédagogique de l’Académie d’Aix-Marseille.

- La pensée libre d'Averroès. Article d’Angèle Kremer Marietti paru dans la revue de philosophie et de sciences humaines, Dogma, en novembre 2011.

- Averroès, sur la physique et la métaphysique d'Aristote. Manuscrit en latin datant de 1243, numérisé par la Bibliothèque nationale de France. 

- Averroès et l’averroïsme : essai historique d’Ernest Renan, édité en 1852 et en ligne sur Gallica.bnf.fr.

- Site des Rencontres d’Averroès : penser la Méditerranée des deux rives.

Intervenants
  • professeur de philosophie à l'université Paris Est Créteil et membre senior de l'Institut universitaire de France, membre titulaire de l’Académie Nationale de Pharmacie
  • Professeur de philosophie arabe à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne, spécialiste d’Averroès
  • Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'Histoire contemporaine du monde arabe.
  • écrivain, réalisateur de documentaires
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......