LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Camille Flammarion (1883)

Camille Flammarion (1842-1925) ou la folle poésie des sciences

58 min
À retrouver dans l'émission

Astronome, poète, philosophe et ésotériste, ce grand savant du XIXe siècle reste l'un des plus grands vulgarisateurs des découvertes astronomiques.

Camille Flammarion (1883)
Camille Flammarion (1883) Crédits : Eugène Pirou

Autodidacte passionné de sciences, Camille Flammarion n'a que 16 ans lorsqu'il entre à l'Observatoire et 20 ans lorsqu'il publie La pluralité des mondes habités. Vulgarisateur de génie, il mène de front ses activités de chercheur en astronomie et météorologie, et d'enseignant. Devenu riche et célèbre grâce notamment à l'immense succès de l'Astronomie populaire, éditée par la jeune maison de son frère cadet Ernest, il fonde la Société Astronomique de France.

Pour mettre sa passion des étoiles à la portée de tous, il joue la magie des images contre l'austérité des nombres et s'ingénie à transmettre son émerveillement pour l'exploration scientifique par mille procédés :

publications innombrables, conférences inventives enchaînant les projections de photos, lancements d'appels de correspondances dans la presse pour des témoignages d'expériences paranormales ou de concours de dessins de la lune vue à l’œil nu... Il ira jusqu'à organiser de grandes cérémonies païennes : des Fêtes du Soleil à la Tour Eiffel qui attireront trop de monde...

Ses promenades dans l'imaginaire des "Merveilles célestes" toucheront aussi bien artistes et poètes fascinés par le cosmos que les lecteurs populaires soudain sensibilisés aux mystères de l'univers par des livres abondamment illustrés.

Il ne se contente pas de mettre à la portée du grand public les questions d'astronomie, d'atmosphère terrestre et du climat, d'attraction terrestre, d'étoiles filantes, de l'origine de la vie sur Terre, et de l'infiniment petit dans un style tour à tour enjoué ou mélancolique, souvent poétique.

Ce que Camille Flammarion aime, c'est expérimenter lui-même les voyages en ballon, les photographies astronomiques, les observations à la lunette ou recenser les effets d'ondes diverses sur les plantes, pour pouvoir mieux se mettre en scène ensuite en situation héroïque.

Sous forme littéraire, il ne se cantonnera pas à l'astronomie, comme par exemple dans Clairs de lune en 1924 où il évoque parmi les phénomènes d'attraction lunaire les bizarreries cérébrales de la fourmi, les poussières météoriques ensemençant de nouveaux mondes, les problèmes digestifs des plantes carnivores, ou des observations sur la durée de vie d'une tête décapitée...

Fasciné par la vie après la mort et hanté par "l'énergie vitale", ses conceptions scientifiques souvent pionnières et ses explorations philosophiques n'entravent en rien son intérêt croissant pour l'exploration du monde psychique, des phénomènes paranormaux et sa pratique du spiritisme, bien au contraire.

Loin de s'opposer à la rationalité, il perçoit dans son itinéraire de la science vers le spiritualisme une continuité des forces naturelles inconnues qui dessinent une cosmogonie personnelle, une "astronomie philosophique". Mais ses talents littéraires et son succès mondain ne le guériront jamais totalement d'une mélancolie scientifique née de la conscience de l'infini de l'espace et du temps.

Par Lydia Ben Ytzhak. Réalisation : Philippe Baudouin. Mixage : Stéphane Desmons. Lectures : Pierre Hatet et Déborah Perret. Prise de son : Olivia Branger et Yann Fressy. Documentaliste INA : Christelle Rousseau. Documentation musicale : Mickaël Simon. Liens internet : Annelise Signoret.

Liens :

Biographie sur le site Astropolis.

Camille Flammarion, la passion des étoiles à la portée de tous, portrait proposé par le site de la Banque des savoirs de l’Essonne.

Camille Flammarion : prestige de la science populaire : un article de Bernadette Bensaude-Vincent paru dans la revue Romantisme en 1989.

"Iris", le site de la Bibliothèque numérique en histoire des sciences propose 26 ouvrages de Camille Flammarion à lire en ligne ou à télécharger.

Les mémoires biographiques et philosophiques d’un astronome, de Camille Flammarion sont mises en ligne sur le site de la Bnf, Gallica.

En 1923, Camille Flammarion est élu président de la société anglaise de Recherches Psychiques. On peut lire son discours sur le site du centre spirite Allan Kardec.

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......