LE DIRECT
Oum Kalsoum, Doris Lessing, Janis Joplin, Rosa Bonheur, Camille Claudel
Épisode 3 :

Une comète nommée Janis Joplin (1943-1970)

59 min
À retrouver dans l'émission

Aussi brève qu'intense, la carrière de Janis Joplin n'aura duré que trois ans, de 1967 à 1970. Plus de cinquante ans après sa mort prématurée en 1970, dans le ciel du rock, l'étoile brille encore ...

Janis Joplin à Londres en 1970
Janis Joplin à Londres en 1970 Crédits : Hulton Deutsch - Getty

Enterrée vivante dans le blues (buried alive in the Blues), c'est le titre d’un morceau que Janis Joplin doit enregistrer le 5 octobre 1970, sur sa relation avec Pearl. À lire sur le site américain Vulture.bis, Janis Joplin ne viendra pas. La veille, elle a succombé à une overdose, seule dans la chambre 115 du Landmark Hotel à Los Angeles.

Deux ans avant, en 1968, le Times de New York titre : Une étoile est née, en parlant de celle qui est réellement née en 1943 à Port Arthur au Texas. Forcément, il y a eu en 1967 le Monterey Pop Festival, où la voix de Janis Joplin, influencée par les chanteuses noires Bessie Smith, Big Mama Thornton, Billie Holliday, a mis le feu au public. On pourrait remonter ainsi sa courte existence à la recherche des premières lueurs de l’incandescence, pour trouver peut-être les raisons qui expliquent qu’elle figure aujourd’hui au panthéon des stars consumées vivantes juste à côté de Jimi Hendrix et Jim Morrison.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Mais presque 50 ans après sa mort, la flamme n’est pas éteinte : la musique de Joplin est jouée, le personnage de Janis inspire encore. Dans le ciel du rock, une étoile brille encore … Dans son sillage, on entendra des lettres de Janis, écrites à sa sœur Laura, sous le titre Love, Janis  (Villard Book, 1992), une correspondance inédite en français.

Avec Anne Cressent, comédienne. Elle a incarné en 2013 Janis dans la pièce Pearl , écrite par Fabrice Melquiot ; Frank Tortiller, vibraphoniste. Il a monté un spectacle intitulé Janis, the Pearl, avec au chant Jacques Mahieux ; Jean-Yves Reuzeaux, biographe de Janis Joplin ; Sébastian Danchin, spécialiste de la musique noire américaine ; Christian Rose, photographe. Il était à l’Olympia en 1969. 

Lectures des lettres de Janis à Laura Joplin : Myriam Ajar

Un documentaire de Michel Pomarède, réalisé par Christine Diger avec la complicité de Grégory Pasquier. Prise de son Emmanuel Mors-Duncan ; mixage Alain Joubert. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France et Sylvia Favre. Rediffusion du 10 août 2019.

Pour aller plus loin : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......