LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Diogène

Diogène de Sinope, le chien royal (- 413 à - 327 av. JC)

59 min
À retrouver dans l'émission

A une époque où Platon puis Aristote règnent en maîtres sur la pensée athénienne, voici que surgit Diogène, l'exilé de Sinope, qui revendique le chien comme emblème philosophique. Il sera "le chien royal", "le vrai chien", que l'on considère comme le père fondateur de l'école cynique.

Diogène
Diogène Crédits : Jules-Bastien Lepage (1873)

Par Françoise Estèbe et Dominique Costa. Rediffusion de l'émission du 20.02.2011. Avec la collaboration de Ghislaine David et d'Annelise Signoret.

Diogène crèe le personnage du philosophe vagabond, barbe hirsute, manteau de bure, besace et bâton dont il fera grand usage pour convertir ses contemporains à la philosophie, la sienne.

Vivant dans une jarre à proximité de l'Agora, interpellant les passants au hasard des rencontres, les raillant et les fustigeant de ses féroces jeux de langage - le rire est sa méthode - il engage ses congénères à vivre selon les lois de la nature.

Faisant fi des tabous, des illusions et de toutes les conventions sociales, de provocations en provocations, Diogène vit comme un chien, mangeant au creux de ses mains, pissant et crachant sur les puissants, se masturbant sur la place publique...

Sa théâtralité fait scandale et perturbe, par un renversement absolu des valeurs, la bonne conscience de ses contemporains et l'ordre de la cité.

On l'a beaucoup caricaturé, mais Diogène le subversif intempestif est un penseur qui exprime avec radicalité une vision du monde et une pensée philosophique. Diogène, une philosophie en actes...

Liens

Biographie proposée par le site Histophilo.com.

Diogène de Sinope vu par Diogène Laerce.

Diogène le cynique à Sinop, sa ville natale sur les bords de la Mer noire, en Turquie. A lire sur Turquie-Culture.fr.

La mauvaise réputation : Diogène ou l’itinéraire d’un « chien » qui laisse des traces, par Héloïse Bailly, doctorante en philosophie, Université de Montréal/Université Marc Bloch, Strasbourg II.

Diogène le chien, par Paul Hervieu (1882), ouvrage mis en ligne sur le site de la Bibliothèque de Lisieux.

Le syndrome de Diogène : un collectionnisme singulier.

Intervenants
  • universitaire français, spécialiste de littérature anglaise, de stylistique et de métrique.
  • professeur de philosophie à Dijon, auteur de "Diogène ou Du plaisir solitaire" éd. Pleins Feux
  • pianiste et pédagogue.
  • professeur émérite de philosophie à l’université de Paris Ouest Nanterre
  • Écrivain et philosophe
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......