LE DIRECT
Jean-Michel en train de peindre en 1983 à St. Moritz en Suisse

Jean-Michel Basquiat (1960-1988)

59 min
À retrouver dans l'émission

Avec un pied dans la rue et un autre dans le monde hype de l’Art, Jean-Michel Basquiat a incarné la transition de la rue et des métros new yorkais vers les galeries chics d’un New York en pleine refonte et en pleine explosion, dans les années 80.

Jean-Michel en train de peindre en 1983 à St. Moritz en Suisse
Jean-Michel en train de peindre en 1983 à St. Moritz en Suisse Crédits : Lee Jaffe - Getty

Hier, il fréquentait Madonna, Andy Warhol, Keith Haring, Fab 5, Toxic, ou Julian Schnabel. Et aujourd’hui la mode, le hip hop et Jay Z le chantent, le recyclent et se réapproprient son icône. Ils sont nombreux à revisiter la vie Basquiat, et le prix de ses œuvres s’envolent.

Vingt-cinq ans après sa mort, ses toiles viennent d’atteindre des prix records, frisant les 50 millions de dollars chez Christie’s à New York, sa ville, celle qu’il incarne tant et qu’il a tant peinte. Initié très jeune à la peinture par sa mère qui l’emmène au MOMA et au Guggenheim de New York, Basquiat a aussi été attiré très tôt par les mots , la littérature, et la poésie.

On ne savait pas que quelques années plus tard le monde serait transformé, qu'ils nous regarderaient tous avec des grands yeux en nous disant "Wow". Notre environnement était très chaotique, c'était improvisé, il y avait de la peinture partout, mais notre atelier, c'était un sanctuaire pour nous." Lee Jaffe

Au delà du mythe Basquiat, et des légendes urbaines de Jean-Michel, nous partirons sur les traces de Jean , de Jean-Michel , de Baskiatte , et de SAMO , l’ami, l’artiste et le compagnon de route de Toxic, d’Al Diaz ou de Liza Cooper. De Crosby Street à son loft de Great Jones Street, nous serons en compagnie de ses amis proches, qui pour la plupart n’ont encore jamais parlé de lui...

ESSL : 44 Post-War Art Auction, lors d'une vente aux enchères à Londres en 2014
ESSL : 44 Post-War Art Auction, lors d'une vente aux enchères à Londres en 2014 Crédits : Getty

A New York, d'un côté et de l'autre du Pont de Brooklyn, voici l'histoire d'un gamin local, l'histoire d'un artiste que la postérité a enfermé dans une icône d'enfant, d'enfant terrible ou d'enfant radieux. Basquiat The Radiant Child , une sorte de Peter Pan de New York, qui ne dépassera pas les 27 ans… consumé par les paradis artificiels.

Il n'était pas du tout élégant, il était même assez direct, assez brut, et douloureusement honnête, et puis il planait tout le temps." Liza Cooper

Voici l'histoire d'un gamin de 16 ans, un peu turbulent, qui cherche comment exprimer un bouillonnement intérieur face aux murs. Avec sa crête peroxydée, il lit Marc Twain, Mallarmé ou Williams Borroughs, reste des heures devant le Guernica de Picasso, se passionne pour la BD, et asperge de mousse à raser le proviseur de son lycée.

Écouter
2 min
Archive INA : Michel ENRICI (critique, historien de l'art contemporain, présente la vie et la peinture de Jean-Michel BASQUIAT.

Cette balade exclusive dans un New York qui a bien changé, va sonder comment ce jeune homme - à cheval entre deux mondes, celui du star system où l’argent coule à flot et celui de la rue - a pu révolutionner l’art dans les années 80.

Avec Al Diaz, ami d’enfance et co-auteur de SAMO, première signature de Basquiat ; Toxic, ami et artiste ; Stephen Torton, son assistant, en 1981 construisait ses châssis ; Lisa Cooper, amie, aujourd’hui styliste de Beyoncé et Rihanna ; Hervé Di Rosa, artiste ayant vécu à New York dans les années 80 (il a fait une exposition avec Basquiat, Combas et Keith Harring à Paris) ; Edward Nahem, galeriste sur la 5e avenue à New York ; Jerry Lauren, co-fondateur de la marque Ralph Lauren, collectionneur et acheteur de Basquiat, enregistré lors de la dernière vente chez Christies à new York ; Lee Jaffe, ami, peintre, et photographe, avec qui Basquiat est parti pour un mini-tour du monde en première classe ; Némo et Lee Quinones, artistes, commissaires d’exposition, et amis des débuts de Basquiat à New York.

In this case,1983
In this case,1983

Et à Paris Marie-Sophie Carron de la Carrière, du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

Reportage chez Christies pendant la vente historique.

Un documentaire d'Elodie Maillot, réalisé par Gaël Gillon. Mixage : Eric Boisset. Attachée de production : Laurence Jennepin. Archive INA : Sophie Henocq. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Collaboration : Juliette Dronne. (1ère diffusion : 12 octobre 2013)

A l'occasion d'une rétrospective consacrée à Jean-Michel Basquiat par le Musée d'Art Moderne de Paris, Marie-Sophie Carron de la Carrière retrace sa vie en 4 œuvres :

Bibliographie

Jennifer Clément, En compagnie de Basquiat, traduction par Dominique Goy-Blanquet, Denoël, 2003

Michel Nuridsany, Jean-Michel Basquiat, collection Grandes Biographies, Flammarion, 2015

Dieter Buchhart, Jean-Michel Basquiat, collection Livre d'Art, Gallimard, 2018. Catalogue de l'exposition Jean-Michel Basquiat tenue à la Fondation Louis Vuitton, d'octobre 2018 à janvier 2019

Filmographie

Julian Schabel, Basquiat (avec David Bowie), 1997

Edo Bertoglio, Dowtown 81 (avec Jean Michel Basquiat), 2001

Tamra Davis, Basquiat The radiant Child, 2010

David Shulman, Jean-Michel Basquiat. La rage créative, Arte, 2017. Disponible sur arte.tv du 25/03/2020 au 29/06/2021 :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......