LE DIRECT
Portrait de la sculptrice Louise Bourgeois dans son atelier à New York en 1995

Louise Bourgeois, "une femme enragée et agrippée" (1911-2010)

58 min
À retrouver dans l'émission

"Je suis une femme enragée et agrippée ", disait Louise Bourgeois. De sa jeunesse trahie lui venait cette rage existentielle qu'elle transforma inlassablement en une soif de créer, " intense et productive".

Portrait de la sculptrice Louise Bourgeois dans son atelier à New York en 1995
Portrait de la sculptrice Louise Bourgeois dans son atelier à New York en 1995 Crédits : Porter Gifford/Corbis - Getty

Née en France en 1911, Louise Bourgeois s'établit à New York en 1938 et ne fut reconnue que fort tardivement, à 71 ans, lors de la première rétrospective organisée pour une artiste femme au Musée d'Art Moderne de New York en 1982, avant d'être célébrée comme une des figures majeures de la scène contemporaine. 

Artiste hautement singulière, elle avait croisé les mouvements artistiques de son temps sans se laisser embrigader, "ratiboiser" disait-elle, conservant une liberté totale, réalisant une oeuvre unique structurée par ses émotions qu'elle recréait et exorcisait dans de multiples métamorphoses de formes et de matériaux.

Sculpture de Louise Bourgeois à la neue Kunsthalle, Hambourg
Sculpture de Louise Bourgeois à la neue Kunsthalle, Hambourg Crédits : Ullstein Bild - Getty

Dessins, gravures, sculptures, installations, tanières et cellules… Bois, objets trouvés, plâtre, latex, marbre, bronze, textiles… Son oeuvre ambivalente, violemment contradictoire, décapante et redoutable, à la fois vengeresse et réparatrice, à l'image de ses fameuses araignées "Maman", protectrices et terrifiantes, manifesta jusqu'à son terme sa puissance de renouvellement plastique. 

Avec Marie-Laure Bernadac, conservatrice, historienne d'Art, chargée de Mission pour l'Art Contemporain au Musée du Louvre, commissaire de l'Exposition Louise Bourgeois au Centre Pompidou en 2008 ; Jacqueline Caux, réalisatrice de courts métrages expérimentaux et de films musicaux ; Yves Gagneux, Directeur de la Maison de Balzac pour laquelle Louise Bourgeois a conçu sa dernière exposition " Moi, Eugénie Grandet " ; Xavier Girard, historien d'art, écrivain ; Bruno Mathon, peintre et critique d'art.

Un documentaire de Françoise Estèbe, réalisé par Ghislaine David. Archives Ina : Martine Auger. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Collaboration : Juliette Dronne. (1ère diffusion : 10 juillet 2011)

Louise Bourgeois posant à côté de l'une de ses sculptures, intitulée "Baroque", le 1er février 1983
Louise Bourgeois posant à côté de l'une de ses sculptures, intitulée "Baroque", le 1er février 1983 Crédits : Ted Thai - The LIFE picture collection - Getty

Bibliographie

Marie-Laure Bernadac, Louise Bourgeois. Femme-couteau, Flammarion, 2019

Xavier Girard, Louise Bourgeois face à face, Seuil, 2016

Jaqueline Caux, Tissée, tendue au fil des jours, la toile de Louise Bourgeois, Seuil, 2003

Pour aller plus loin

Un rétrospective de la BnF, à l'occasion des 10 ans de la disparition de Louise Bourgeois

Louise Bourgeois dans les collections du MoMA de New York

Un dossier pédagogique édité par le Centre Georges Pompidou à l'occasion de l'exposition dédiée à Louise Bourgeois en 2008

Le site officiel de la galerie Hauser

Une vidéo réalisée à l’occasion de l’exposition à la Maison de Balzac à Paris, « Louise Bourgeois : moi Eugénie Grandet » (3 novembre 2010-6 février 2011) :

Le blog d'Alain Yver, qui recense des articles publiés dans la presse sur Louise Bourgeois (Le Monde, Libération, La Croix, Les Inrocks)

22 comptines pour enfants, chantées par Louise Bourgeois, à écouter sur le site Clocktower

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......