LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait de Louise Labé

Louise Labé (1524-1566), une artiste du Yunnan ?

1h
À retrouver dans l'émission

A la recherche d’une vie et d’une œuvre qu’une ville et un temps enfantèrent, Michèle Clément et Xuefeng Chen déambulent dans les rues de Lyon. La ville leur raconte Louise Labé, poétesse lyonnaise de la Renaissance.

Portrait de Louise Labé
Portrait de Louise Labé Crédits : Pierre Woeiriot (1532-1599) - Domaine public

Par Yves Bourget. Réalisation : Laurent Paulré. Prise de son : Chantal Nouvelot. Mixage : Xavier Ledu. Avec la collaboration d'Annelise Signoret. Remerciements au Café Bellecour et à Carole de St Etienne du musée Gadagne.

Marchant à la recherche de Louise Labé, dans des lieux, les espaces qui gardent sa mémoire et celle de son époque, Michèle Clément, spécialiste du XVIème siècle, raconte à Xuefeng Chen, artiste originaire du Yunnan, l’histoire de cette roturière, cordière, devenue auteur, dont l’œuvre est venue jusqu’à nous, sans qu’aucun siècle ou presque ne l’enfouisse jamais.

Le courant de la Renaissance a irrigué la ville, l’architecture et l’art ; dans l’évocation de cette période, Lyon retrouve son identité antique : Fourvière redevient la colline de Vénus, le confluent figure l’étreinte de la Saône par le Rhône, Lyon est la ville de l’amour.

La jeune chinoise stimule le parcours tant de ses interrogations que de ses convictions de femme elle-même venue de loin, du fin fond du Yunnan , pour s’imposer en artiste contemporaine tout comme Louise Labé en son temps s’affranchit de sa condition de roturière, de fille et femme d’artisan cordier, de sa condition de femme, pour devenir une femme auteur, une femme publiée, c'est-à-dire à l’époque, une femme publique.

Louise Labé en aura payé le prix jusqu’à aujourd’hui , en 2006 une illustre universitaire, Mireille Huchon, émet l’hypothèse que Louise Labé n’est qu’une prostituée, n’ayant jamais écrit une ligne et que Louise et son œuvre ne sont rien de plus que la création de quelques facétieux poètes.

Liens :

Documents historiques sur la vie et les mœurs de Louise Labé, un document en ligne sur le site de la Bnf, Gallica.

Nom d’auteur et identité littéraire : Louise Labé Lyonnaise. Sous quel nom être publiée en France au XVIe siècle ? article de Michèle Clément dans Réforme, Humanisme, Renaissance, n°70, 2010.

Louise Labé, deux ou trois choses que je sais d’elle, par Michel Jourde, spécialiste de la littérature française du XVIe siècle et maître de conférences à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon). A lire sur le site de la revue Transitions.

Louise Labé est-elle une créature de papier ? Article de Daniel Martin (Université de Provence) paru dans Réforme, Humanisme, Renaissance en décembre 2006.

Quelques poèmes de Louise Labé sont en ligne sur le site poesie.webnet.fr.

Débat de folie et d’amour, écrit en 1555 par Louise Labé.

Mon portrait de Xuefeng Chen : une artiste chinoise à Lyon, sur le site Nihao Lyon.

Xue-Feng Chen, Plasticienne - Association Et Alors.

Louise, is that you ? — À propos de “l’affaire Louise Labé" in "La Tortue verte — Revue en ligne des littératures francophones" (actes du colloque international de littérature “L’imposture” – ALITHILA, université Charles-de-Gaulle Lille 3, 27-29 octobre 2009) :

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......