LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Couverture livre

Martha Gellhorn – Raconter la guerre, toute sa vie (1908-1998)

59 min
À retrouver dans l'émission

De 1908 à 1998, Martha Gellhorn traverse le vingtième siècle en parcourant le monde. Reporter, elle couvre tous les conflits et raconte le quotidien de la guerre à travers des récits riches en histoires humaines.Troisième épouse d’Hemingway, elle sera la seule à oser lui demander le divorce.

Couverture livre
Couverture livre

Par Pauline Maucort. Réalisation : Marie-Laure Ciboulet. Attachée de production : Claire Poinsignon. Prise de son : Arthur Gerbaud, Delphine Baudet, Bernard Laniel et Alain Joubert. Mixage : Manu Couturier. Textes lus par Lara Bruhl. Extrait de l’interview de Martha Gellhorn par John Pilger, Londres, 1988.

Raconter la vie de Martha Gellhorn, c’est raconter le vingtième siècle et le parcours d’une femme qui écrit pour comprendre le monde et se libérer de ses peurs.

« Travail, opium unique » était sa devise, empruntée à François Mauriac. Celle pour qui l’écriture servait de rempart protecteur, est surtout connue pour ses reportages de guerre : à vingt-neuf ans elle couvre la Guerre d’Espagne, puis la 2nde Guerre Mondiale, et tous les conflits du vingtième siècle. Elle a publié une quinzaine de livres de fiction, et elle est l’auteur d’une correspondance foisonnante. Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, son style inspire encore de nombreux reporters contemporains qui la citent comme leur modèle d'écriture.

Femme forte, volontaire, à qui rien ne résiste, Martha Gellhorn n’interrompt jamais sa course autour du monde. Cela exaspère Hemingway, son mari pendant cinq ans. Quelle fêlure cache cette quête d’intensité permanente ?

Très proche de sa mère à qui elle écrit quotidiennement, elle hérite de son esprit de révolte et d’indignation permanente. Toute sa vie, elle résistera aux normes sociales qui réservent aux femmes une place qu’elle refuse d’occuper. Elle se fiche de la morale et du qu’en dira-t-on.

Peu connue des lecteurs francophones, seuls trois ouvrages ont été traduits récemment : Quel temps fait-il en Afrique ?, recueil de nouvelles paru en 2006, La guerre de face, recueil de ses reportages de guerre et Mes saisons en enfer, parus en 2015. Un quatrième est en cours de traduction et à paraître en 2017 aux Editions du Sonneur, c’est l’occasion de la redécouvrir.

Liens

Martha Gellhorn, frère d’armes, par Claire Devarrieux dans Libération (2015).

Blog sur Martha Gellhorn (en anglais).

Portrait de Martha Gellhorn, pigiste à The Atlantic et liens vers quelques-uns de ses articles et textes.

Interview de Martha Gellhorn en 1983, par John Pilger (Youtube).

Les Editions du Sonneur

Disparus, la guerre invisible de Syrie, de Sophie Nivelle-Cardinal. Film pour le quel elle a reçu le prix Albert Londres.

Le site de David Fauquemberg avec les références de ses ouvrages.

Chroniques

Bibliographie

visuel couv

La guerre de faceMartha GelhornBelles Lettres, 2015

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......