LE DIRECT
Maurice Leblanc en 1907. Photographie d'Henri Manuel

Maurice Leblanc

59 min
À retrouver dans l'émission

"Une vie une œuvre" autour de l'écrivain Maurice Leblanc, l'inventeur des aventures d'Arsène Leblanc.

Maurice Leblanc en 1907. Photographie d'Henri Manuel
Maurice Leblanc en 1907. Photographie d'Henri Manuel Crédits : via Wikimedia Commons

« Arsène Lupin, c’est moi ! » se serait écrié Maurice Leblanc , et pourtant, le personnage aura eu raison de son créateur. La devise de Lupin dit tout : « Je prends donc je suis ! ». Homme sans visage, surhomme vertueux ou héros tragique, Lupin, par-delà l’hypocrisie des lois et des interdits, fait le bien pour le plaisir. « Tu l’as dit, bouffi ! » expression hautement lupinienne !

Pierre Lafitte [patron de presse] a demandé à Maurice Leblanc de créer un personnage qui puisse rivaliser avec le Sherlock Holmes de Conan Doyle qui faisait à l'époque un tabac en Angleterre. Ne pouvant pas refaire un détective, et bien il a fait le voleur ! Florence Leblanc

Il [Maurice Leblanc] a écrit la première nouvelle qui s'appelle "L'arrestation d'Arsène Lupin" qui se passe sur un paquebot qui part pour les Etats-Unis. C'est très extraordinaire parce que le personnage il est déjà pratiquement entier. Ça a eu un succès immédiat. Les lecteurs en ont redemandé. [...] Et ça a été l'évasion d'Arsène Lupin. Florence Leblanc

Entre le Paris de la Belle Epoque et le bercail normand de son historiographe, le gentleman cambrioleur collectionne les aventures, les tableaux, les bijoux, les femmes… Mystificateur né, il déchiffre les énigmes, il voit tout et, comme par enchantement, sait se rendre invisible. Son plus grand mérite, rendre possible ce qui ne l’est pas : à pied, à bicyclette, en automobile, en bateau submersible, en train, en avion, rien ne l’arrête !...

Lupin il a le pouvoir de se métamorphoser sans grimage, uniquement par la puissance de sa volonté, par la parole aussi. C'est le véritable homme invisible.

Si on voulait mettre dans la réalité les aventures d'Arsène Lupin, on aurait beaucoup de mal. Il y a quelque chose de peut-être pataphysicien chez Arsène Lupin. Le goût pour les cryptogrammes, le goût pour le déguisement, la farce. Il y a une certaine ironie dans beaucoup d'aventures d'Arsène Lupin, il y a une certaine joie de vivre.

Lire une aventure d’Arsène Lupin peut s’apparenter à une expérience métaphysique et la force de Maurice Leblanc (1864-1941) aura été d’inventer un mythe, un mythe littéraire, mais un mythe bien vivant, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs, dans le monde entier.

Lectures :

Georges Claisse

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......