LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sihanouk célébrant le seizième anniversaire de l'indépendance dans un temple bouddhiste de Phnom Penh en 1969

Norodom Sihanouk, monarque insubmersible (1922-2012)

58 min
À retrouver dans l'émission

Norodom Sihanouk est l’exemple du prince incarnant son peuple au-dessus de la mêlée, avec une persévérance toujours intacte. Qui était donc le premier chef d’Etat du Cambodge indépendant, allié puis victime des Khmers rouges ?

Sihanouk célébrant le seizième anniversaire de l'indépendance dans un temple bouddhiste de Phnom Penh en 1969
Sihanouk célébrant le seizième anniversaire de l'indépendance dans un temple bouddhiste de Phnom Penh en 1969 Crédits : Bettmann - Getty

Pékin, 15 octobre 2012. L’agence de presse Chine Nouvelle annonce le décès de Norodom Sihanouk à l’âge de 90 ans. S’achevait ainsi pour le Cambodge l’un des règnes les plus longs et les plus tourmentés qu’ait connu la couronne. 

Pas moins de 101 coups de canon accompagnaient celui qui fut successivement prince, roi, Premier ministre, figure de proue de la révolution communiste, dirigeant en exil et chef d’Etat vers sa dernière demeure, le stupa de son royal palais.

« Monseigneur papa », comme on l’appelait, tirait sa révérence, laissant en héritage à son fils Sihamoni, qu’il installe sur le trône en 2004, les brides d’un pays dont il a toujours voulu préserver la monarchie, l’indépendance et la neutralité, quel qu’en ait été le prix à payer pour les Cambodgiens. 

Couronné en 1941 à 18 ans, Sihanouk va régner pendant 60 ans au rythme des soubresauts du Cambodge. lnflexible mais bienveillant, il traverse l'indépendance et la guerre civile, «l'âge d'or» des années 50 et 60, le renversement de son gouvernement par le Maréchal Lon Nol en 1970, et la terrible et meurtrière alliance avec les Khmers rouges qui s’en est suivie.

Norodom Sihanouk entouré de femmes, en voyage aux Philippines en 1956
Norodom Sihanouk entouré de femmes, en voyage aux Philippines en 1956 Crédits : John Dominis - The LIFE Picture Collection - Getty

Je me suis allié avec les Khmers rouges qui, à cette époque-là, n'étaient pas connus comme étant des amateurs de génocide. [...] J'ai perdu 3 filles, 2 fils, 2 gendres, 14 petits-enfants à cause d'eux, alors qu'on comprenne bien pourquoi je suis resté au Cambodge par solidarité avec mon peuple. Norodom Sihanouk

Francophile, ami des non alignés, de Nehru à Zhou Enlai en passant par Tito et de Gaulle, il a su s’imposer comme une grande figure neutraliste, et faire exister le Cambodge dans le concert des nations. 

Roi charismatique, il étonnera les puissants par son habileté politique mais également par son goût prononcé pour la gastronomie, les langues, les arts et surtout le cinéma. 

J'ai fait des films où le gangstérisme avait cours, le cocuage aussi, et toutes sortes de choses qui donnaient du piquant à mes histoires, mais qui n'étaient pas très morales. Car maintenant, je suis chef d'Etat élu au suffrage universel, et je dois tenir compte de ce nouvel état, parce que je relève du peuple. Je dois tenir compte de ses exigences, il faut que je sois sérieux.  Norodom Sihanouk, à propos de ses films

Considérés comme des navets, les films du roi-réalisateur n’en restent pas moins une succession d’odes à son peuple adoré et à sa muse, sa lyre, son inspiratrice, la reine Monique. Ils sont également autant d’occasions pour lui d’exposer ses visions politiques pour le Cambodge, celles d’une démocratie socialiste et égalitaire, d’un socialisme bouddhique incarné par le parti unique qu’il fonde pour mieux asseoir son hégémonie et contrôler l’opposition : le Sangkum Reastr Niyum. 

Sihanouk de retour d'exil à Phnom Penh en 1991
Sihanouk de retour d'exil à Phnom Penh en 1991 Crédits : Jacques Langevin - Sygma - Getty

Jamais considéré comme un prétendant sérieux au trône, celui qu’on considérait comme un roi d’opérette, coureur et volage, "était plus à l'aise avec la pompe du gouvernement qu'avec les principes de bonne gouvernance", s’accordent à dire unanimement ses biographes. 

Maintes fois menacé et critiqué pour ses accointances démoniaques, Norodom Sihanouk reste l'une des plus insubmersibles des têtes couronnées.

Avec Olivier de Bernon, membre de l’Ecole française d’Extrême Orient et dépositaire légal des archives du Roi Sihanouk ; Tipram Poivre, ancienne assistante de Norodom Sihanouk, auteur de Le père adoptif : portrait insolite du roi Sihanouk du Cambodge aux éditions Syllabaire ; Jean-Marie Cambacérès, ancien député et président de l’association France-Asie ; James Burnet, journaliste ; John Ginther Dean, ancien ambassadeur des Etats-Unis au Cambodge ; Frédéric Mitterrand, ancien ministre et ami de Sihanouk ; Yves Dumont, beau-frère de Sihanouk ; Sum Kasset, biographe et ancienne collaboratrice de Sihanouk.

Un documentaire d'Alain Lewkowicz, réalisé par Ghislaine David. Mixage : Cédric Chatelus. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Collaboration : Juliette Dronne. (1ère diffusion : 4 juillet 2015)

Pour aller plus loin

Jean-Marie Cambacérès, Norodom Sihanouk, le roi insubmersible, Le Cherche Midi, 2013

Une biographie sur le site officiel de la famille royale du Cambodge

"Norodom Sihanouk, un roi aux multiples alliances", portrait publié dans Courrier international le 15 octobre 2012

Un retour sur le coup d’Etat destituant Sihanouk en 1970, sur le site Perspectives monde de l’université de Sherbrooke (Canada)

En avant-première, dans un cinéma de Phnom Penh, présentation du film réalisé par Norodom Sihanou, Apsara. Un reportage de François Chalais, diffusé dans 5 colonnes à la une, le 1er mai 1968 :

Olivier de Bernon, "Les archives du roi Norodom Sihanouk données à l’EFEO", Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, n°2, 2010

Jean Lacouture, "Sihanouk diplomate", Politique étrangère, n°2, 1979

Florian Landry,"Norodom Sihanouk, l’espoir rouge", à lire sur le site Défense sans frontière - Avocats solidaires

L’histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge : présentation de la pièce d’Hélène Cixous, mise en scène par Ariane Mnouchkine, sur le site Théâtre contemporain

L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge, de la Cartoucherie au pays des Khmers : _e_ntretiens avec Georges Bigot et Delphine Cottu, qui ont travaillé à la nouvelle mise en scène du texte en 2010

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......