LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

René Descartes (1596-1650) (rediffusion de l'émission du 1er septembre 2009)

59 min
À retrouver dans l'émission

Mathématicien, philosophe et homme de plume, René Descartes consacre sa vie en exil à la quête rigoureuse et haletante de certitudes premières, qui guideront la philosophie occidentale jusqu'à nos jours.

Je m'appliquerai sérieusement et avec liberté à détruire généralement toutes mes anciennes opinions." René Descartes_, Méditations métaphysiques,_1641

Le 31 mars de l'an 1596, à La Haye, dans les jardins de Touraine, naissait un garçon chétif aux dons exceptionnels. Un nouveau monde s'ouvrait. Galilée n'était pas encore condamné pour avoir tourné sa lunette vers le ciel, mais l'univers clos ne tarderait guère à se révéler infini. Curieux de tout et joyeux de tout comprendre - l'art du contrepoint, le maniement de l'épée, la réfraction de la lumière, la propriété d'une ligne courbe, l'origine des larmes ou le mouvement d'une passion - René Descartes mit très vite sa boussole au Nord. Ne souffrant ni les fortes chaleurs ni les fortes émotions, moins encore la poussière des doctes et la suffisance des pédants, c'est en Hollande, pays de liberté, qu'il inventa une façon très nouvelle de philosopher. 

Quelques philosophes et écrivains reprennent à leur tour les choses dans l'ordre et depuis leur commencement : 

1. Quelques règles peu doctes tirées de la méthode. 

Descartes sillonne l'Europe du Nord: il s'engage en Hollande, en Bavière, et séjourne une grande partie de sa vie en Allemagne et aux Provinces Unies, où il s'adonne à l'étude des mathématiques, du vivant, et à la rédaction de son célèbre Discours de la méthode (1637).

Il est avec lui-même comme en expérimentation, il fait l'expérience du monde, il voit des gens, il lit des choses, il voyage." Pierre Guenancia

2. Le vrai chemin pour bien trouver la vérité. 

La quête de la certitude par la pratique méthodique du doute est une expérience éprouvante: Descartes compare son cheminement intellectuel à une lutte contre les tourbillons marins pour échapper à la noyade ou au tâtonnement du marcheur dans le noir. 

Le cogito va le tirer d'une très mauvaise passe, il y a quelque chose comme une aventure spirituelle." Dominique Noguez

3. De l'existence de Dieu et de la réelle distinction entre l'âme et le corps. 

La philosophie cartésienne est dualiste: elle oppose l'étendue, physique et mesurable, et la pensée, immatérielle et transposable en tout lieu. 

Comment est-il possible de tenir ensemble ces vérités acquises au terme d'un cheminement métaphysique ardu, et de l'autre côté l'expérience concrète que nous faisons au quotidien, de notre âme incarnée, de la vie avec les autres, à la cour de Bohême, à des questions politiques ?" Delphine Kolesnik

4. Du bel esprit d'une princesse. 

Descartes correspond à la fin de sa vie avec princesse Elisabeth de Bohême, une fervente lectrice philosophe que l'amène à questionner son travail. 

5. Que néanmoins on a une certitude, et même une certitude plus que morale.

Une émission de Christine Lecerf et Jean-Claude Loiseau .

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......