LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait de Robert Altman dans son appartement de New York en 1977

Robert Altman, le chaos fertile

59 min
À retrouver dans l'émission

"Ce n'est pas un haïku ...". C'est l'acteur Henry Gibson qui disait cela du cinéaste. Qu'est-ce qu'on y entend ? Que le réalisateur était "un sacré morceau", aussi bien physiquement que psychiquement ; "une force" qui ne faisait rien à moitié, charmant ou animé d'un souffle furieux selon les heures.

Portrait de Robert Altman dans son appartement de New York en 1977
Portrait de Robert Altman dans son appartement de New York en 1977 Crédits : Allan Tannenbaum - Getty

C'est avec M.A.S.H. en 1970 et à 44 ans que Robert Altman, enfant d'une famille catholique plutôt rangée et aisée de Kansas City, donne aux spectateurs son premier film culte tandis que s'ouvre « Le Nouvel Hollywood », nouvel âge d'or du cinéma hollywoodien de la fin des années 60 qu'annonçaient des films comme Bonnie and Clyde ou Le Lauréat. Bien d'autres films suivront M.A.S.H. Réalisé en 1969 et laissé pour mort par la Fox dans les placards pour cause d'irrévérence, le film est déterré par trois Français, Bertrand Tavernier, Marc Bernard et Denise Breton. Primé à Cannes en 1970 avec la Palme d'or, M.A.S.H. par son audace et son humour est une révolution pour les spectateurs comme pour la Fox qui n'avait pu en contrôler l'exubérance. On comprend dès lors que confier à Robert Altman un scénario c'est en faire une bombe ; impossible de savoir où elle atterrira puisque pas un de ses films ne ressemble au précédent.

 S'il fallait trouver une constante dans son travail ce serait celle du chaos fertile. Robert Altman sème le chaos dans le choix des thèmes comme dans leur traitement. Son cinéma est celui du débordement : les voix se chevauchent - bien souvent on n'y entend rien ; les personnages sont nombreux et bougent sans cesse ; les intrigues, éclatées en mille petits scénarios se croisent pour créer une mosaïque. Mais ce chaos apparent est fertile comme l'avait souligné l'écrivain et critique de la revue Positif Robert Benayoun. Un ordre se dégage de ce chaos, à commencer par la minutie de la mise en scène, très soucieuse des détails. Dans un coin de l'écran, tandis qu'un personnage gesticule, notre oeil est attiré par un zoom sur un détail, un gag ou un micro-drame. Le chaos fertile, c'est aussi le sens qui se dégage de tous ses films : ce cinéma vitaliste regarde les hommes gigoter comme s'ils étaient pris sous une bulle de cellophane ; mais malgré cette agitation, chacun fait comme il peut et essaie de survivre de façon instinctive, entre libertinage et désespoir. « Inutile de dramatiser » semble dire Robert Altman. Il démolit les codes, les genres, les mythologies avec pour arme l'humour. Mais dans presque tous ses films on compte un mort, comme pour rappeler que tant qu'on est en vie, le choix est entre le ridicule ou la mort.

Extraits de films diffusés dans l'émission : • * M.A.S.H., * de Robert Altman •* Short Cuts* , de Robert Altman •* Gosford Park* , de Robert Altman •* The long Goodbye* , de Robert Altman •* The Player* , de Robert Altman • * Quintet,* de Robert Altman •* Kansas City* , de Robert Altman •* L'Auberge espagnole* , de Cédric Klapisch •* Les Poupées russes* , de Cédric Klapisch •* Magnolia* , de Paul Thomas Anderson

Sites sélectionnés par Annelise Signoret , de la Bibliothèque de Radio France :

http://www.cinematheque.fr/fr/dans-salles/rencontres-conferences/espace-videos/presentation-cycle-robert-altman,v,272.html

Présentation du cycle consacré à Robert Altman par Olivier Père, à la Cinémathèque française http://www.cinematheque.fr/fr/dans-salles/hommages-retrospectives/fiche-cycle/robert-altman,435.html

Et la fiche Robert Altman de la Cinémathèque française

http://www.lib.berkeley.edu/MRC/altman.html

Robert Altman: matériel bibliographique : références, articles en ligne...

http://www.cineclubdecaen.com/realisat/altman/altman.htm

biographie sur le site du Ciné-club de Caen 

http://www.criterion.com/explore/82-robert-altman

biographie en anglais

http://sensesofcinema.com/2005/great-directors/altman/

biographie sur le site cinéphile "Sense of cinema"

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/altman-la-derniere-interview_461416.html

Altman : la dernière interview... à lire dans l'Express

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......