LE DIRECT
Romain Gary chez lui

Romain Gary (1914-1980), l'insaisi

59 min
À retrouver dans l'émission

Il fut un être paradoxal - contradictoire, insaisissable, impossible à situer - et, par la même, un être humain par excellence.

Romain Gary chez lui
Romain Gary chez lui Crédits : Ulf Andersen / Aurimages - AFP

Rediffusion de l'émission du 09/12/1993

Comme si Romain Gary avait voulu illustrer, dans sa vie et sa personne, ses convictions secrètes optimistes (alors que ses convictions avérées étaient toujours pessimistes) concernant l'espèce humaine. 

Cette interrogation s'articule notamment autour des thèmes suivants : Grand Français (diplomate, Légion d'Honneur, Compagnon de la Libération)... Mais né en Russie et élevé en Pologne.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Grand gaulliste... Mais contre tous les partis, tous les mouvements et toutes les idéologies politiques ; juif... Qui n'admire dans la tradition juive que son sens de l'humour, son auto-ironie.

Ecrivain qui cherchait à imposer son nom à tout prix... Puis se cache derrière des pseudonymes divers ; défenseur de la nature... Mais en révolte permanente contre ses lois (avant et surtout : celle du passage du temps).

Grand humaniste... Mais sceptique, méfiant à l'égard de presque tous les hommes ; arborant tous les signes extérieurs du macho... Tout en s'insurgeant contre l'oppression des femmes ; champion inconditionnel du couple... Mais "tombeur" invétéré. 

Apostrophes : Romain Gary et Emile Ajar | Archive INA - YouTube                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Défenseur ardent de l'imaginaire et de l'art (la musique, le cinéma, l'illusionnisme sous toutes ses formes), mais confit d'ennui devant les monuments, les musées, tout ce qui représente "la culture". Avide de récompenses, prix, honneurs, décorations, et fier lorsqu'il les gagne... 

Mais heureux seulement dans l'anonymat, le déplacement constant, le vagabondage ; incarnation de la force qui exècre la force, parle toujours et exclusivement au nom des faibles ; avec une tendresse pour les héros enfants... Mais il s'occupe relativement peu du sien, l'affranchit dès l'âge de 17 ans afin de pouvoir se tuer la conscience tranquille ; amoureux de La vie qui va au-devant de la mort.

Une émission de Nancy Huston, réalisée par Jacques Taroni. Remonté par Jean-Christophe Francis. Liens internet : Annelise Signoret.

Liens

Webdocumentaire consacré à Romain Gary, réalisé par Loïc Salfati et produit par l’Institut français de Lituanie. 

Portrait de Romain Gary par Joseph Gazengel, à lire sur le portail de la psychanalyse francophone, Œdipe.org (octobre 2011).

Bibliographie réalisée par la Bnf pour le centenaire de la naissance de Romain Gary (1914-1980).

Le Nice russe de Romain Gary, documentaire à voir sur Arte.tv

Romain Gary, le nomade multiple - Coffret des entretiens de Romain Gary avec André Bourin en 1969, édité dans notre collection Les Grandes Heures Radio France / Ina.

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......