LE DIRECT
Guillaume Apollinaire chez lui, sur son divan à Paris, en 1909

Guillaume Apollinaire, l'enchanteur étoilé (1880-1918)

58 min
À retrouver dans l'émission

Poète bien connu de l'amour et de la guerre, Apollinaire livre une œuvre protéiforme, dont l'art raffiné et résolument moderne se situe à la croisée des arts plastiques et de la littérature. Magicien touche à tout, il parvint au cours de sa brève existence à inventer sa liberté.

Guillaume Apollinaire chez lui, sur son divan à Paris, en 1909
Guillaume Apollinaire chez lui, sur son divan à Paris, en 1909 Crédits : Mondadori Portfolio / Getty Images - Getty

Guillaume Apollinaire, par ses choix esthétiques, a contribué plus que quiconque à établir le canon de notre modernité. Peter Read

Apollinaire eut une vie courte et pleine, une vie tissée d’histoires innombrables. Poète de génie, conteur et créateur hors pair, Apollinaire est connu pour avoir soutenu tous les courants artistiques d’avant-garde de son époque, entre Montmartre et Montparnasse.

On connaît moins le combat qu’il a mené pour se créer un nom, un nom en littérature, au milieu de toutes les errances et de tous les dangers. La prison lors de l’affaire du vol de la Joconde et, plus encore, son engagement comme volontaire en 1914, constitueront de puissants moteurs de sa création, en ajoutant à tout ce qu’il écrivait, une tendresse, un supplément d’âme qui n’appartenait qu’à lui.

Sensuel, mangeur de livres, fumeur impénitent, gourmand de la vie, Apollinaire puisera son inspiration sur les rives de la Méditerranée, véritable géographie affective d’où jailliront d’inoubliables poèmes et lettres d’amour. Jamais prisonnier du passé, indépendant, plutôt « non aligné » que chef d’école, Apollinaire parvint, au cours de sa brève existence, à se plonger dans tout ce qui lui permettrait d’inventer sa liberté.

Archive INA : extrait de l'émission Souvenez-vous, évoquant les circonstances de l’implication de Guillaume Apollinaire dans le vol de la Joconde 

Écouter
2 min
Extrait de l'émission Souvenez-vous diffusé le 26 mai 1950, sur la Chaîne Nationale

Pour aller plus loin 

Site officiel dédié à Guillaume Apollinaire, édité par Laurence Campa et Catherine & Mark Moore. 

Le site de la BnF, Gallica, offre de nombreux trésors et archives en ligne : Apollinaire et le vol de la Joconde, dans l’Intransigeant du 24 août 1911 ou encore ses carnets et agendas

Extraits du dossier de Guillaume Apollinaire conservé au Service historique de la Défense de Vincennes. 

Le projet Hyper Apollinaire, mené par l’Observatoire de la vie littéraire, associe la numérisation des textes d’Apollinaire tombés dans le domaine public, la genèse des textes, l’annotation philologique et critique, le tout selon un ordre chronologique. 

Archives INA : Voix de Marie Laurencin, Fernande Olivier, Guy-Charles Cros, André Breton et Ossep Zadkine. 

Un documentaire de François Caunac, réalisé par Anne Perez-Franchini. Prises de son : Delphine Baudet. Mixage Claire Levasseur. Documentation et recherche internet par Annelise Signoret. Collaboration Juliette Dronne Rediffusion du 1er février 2014.

Traces de la Grande Guerre, ce qu'il en reste est un projet collaboratif d’envergure autour de la bande dessinée et de la Première Guerre mondiale. En partenariat avec la ville de Kendal en Angleterre, qui organise chaque année le Lakes International Comic Art festival, l’association On a Marché sur la Bulle publie le 5 octobre 2018  un livre collectif en français et en anglais (deux versions) sur la  thématique des traces de la Grande Guerre, auquel participe 42 écrivains et auteurs de bande dessinée de renom, formant un exceptionnel casting planétaire.

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......