LE DIRECT
Portrait de Tristan Tzara (1923)

Tristan Tzara, l'homo poeticus (1896-1963)

59 min
À retrouver dans l'émission

Tristan Tzara n'est pas mort avec dada en 1923 ! Que ce soit au sein du groupe surréaliste ou en solitaire, le poète n'a jamais cessé d'appartenir à l'histoire littéraire…

Portrait de Tristan Tzara (1923)
Portrait de Tristan Tzara (1923) Crédits : Robert Delaunay

Il y a un tout juste un siècle, en février 1916, naissait à Zurich le mouvement dada. Son principal orchestrateur ? Un roumain de 20 ans qui s'était mis en tête de tout détruire. Des arts au langage, en passant par la religion et bien sûr la guerre...

Tristan Tzara n'a dès lors cessé de mener sa révolution, tambour battant, tant au sein de dada que du groupe surréaliste, qu'aux côtés des communistes, voire en solitaire...

Mais que sait-on finalement de l'homo poeticus (dixit Henri Béhar) Tristan Tzara ? Lui qui a détruit la langue française pour la reconstruire dans un même mouvement, et qui a voué sa vie à la poésie jusqu'à son dernier souffle.

**Bibliographie***_

Tristan Tzara_, par Henri Béhar, (éditions Oxus)

  • Tristan Tzara, L'homme approximatif, dirigé par Serge Fauchereau, (éditions des Musées de Strasbourg)
  • Tristan Tzara, Poésies complètes, dirigé par Henri Béhar (Flammarion)
  • Tristan Tzara, L'homme qui inventa la révolution dada, François Buot (Grasset)
  • Dada, histoire d'une subversion, Henri Béhar et Michel Carassou (Fayard)
  • Dada à Paris, Michel Sanouillet (Jean-Jacques Pauvert).    **

Liens*

Tristan Tzara - Dada Into Surrealism (1959) - YouTube

*   [Traité de Bave et d'Éternité - Isidore Isou](https://youtu.be/H-Yp9MZXGV4) - YouTube
*   [Biographie du fondateur du dadaïsme, Tristan Tzara](http://www.dadaisme.org/artistes/tristan-tzara/biographie.html) [

](http://fresques.ina.fr/europe-des-cultures-fr/fiche-media/Europe00022/tristan-tzara-parle-du-mouvement-dada)

Par Stéphane Bonnefoi. Réalisation : Marie-Laure Ciboulet. Attachée de production : Claire Poinsignon. Prises de son : Yann Fressy et Bernard Lagnel Mixage : Olivier Dupré. Archives INA : Marthe Fyot et Catherine Louboutin. Documentaliste : Maria Contreras. Avec la collaboration d'Annelise Signoret.

Lecture des manifestes, proses et poèmes de Tristan Tzara : Olivier Apert.                        

Lecture et mise en musique des Déchansons de Tristan Tzara : David Christoffel

Merci à Jean Frémon, Claude Sarraute (belle-fille de Tristan Tzara), au festival d'Automne ainsi qu'aux élèves et enseignants de l'école Barbanègre (Paris 19e) pour l'enregistrement du _Coeur à gaz _de Tristan Tzara.

Chroniques

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......