LE DIRECT
Portrait de Youssef Chahine en tournage

Youssef Chahine, l'ami égyptien (1926-2008)

58 min
À retrouver dans l'émission

Du haut des 40 films réalisés par le cinéaste égyptien Youssef Chahine au cours de 60 années de carrière, on peut contempler l'histoire mouvementée du 20ème siècle d’un tout autre point de vue. Révolutionnaire tranquille, cet humaniste levantin reste le cinéaste arabe le plus connu dans le monde.

Portrait de Youssef Chahine en tournage
Portrait de Youssef Chahine en tournage Crédits : Misr International Films (Youssef Chahine & Co)

Je suis celui qui a filmé l’histoire de l’Egypte moderne, et je le dis aussi modestement que possible." Youssef Chahine, en 2004

Les égyptologues du futur qui voudront comprendre comment l’Égypte a traversé les soubresauts du 20ème siècle pourront trouver des réponses à leurs questions dans la filmographie de Youssef Chahine (1926-2008), riche de quarante films réalisés en un peu plus de 50 ans de carrière. 

Progressiste et joyeux, le cinéma de Youssef Chahine a épousé tous les genres (comédie musicale, drame social, fresque historique, film autobiographique, documentaire) et mis en scène la plupart des catégories sociales de son vaste pays . 

Son cinéma est très sensuel, voire même physique. C’était quelqu’un d’extrêmement libre, il avait une audace insensée." Yousry Nasrallah

Il est né dans un univers de métissage culturel, une atmosphère cosmopolite à Alexandrie, et ça se retrouve dans son cinéma. On y trouve les comédies musicales, la Nouvelle Vague, le néoréalisme. Son cinéma, c’est un métissage de genres, de styles et de messages." Amir Ramsès

Polyglotte charismatique qui a grandi dans l'Alexandrie des années 1930, Youssef Chahine le Levantin a su restituer dans ses films l’âge d’Or d’un Orient multiculturel et tolérant. Humaniste et auteur de films engagés tels Gare Centrale, Le Choix, Le Moineau, le Retour de l’enfant prodigue, il a toujours revendiqué son amour pour le cinéma hollywoodien, celui qui a bercé sa jeunesse jusqu’à son départ pour les Etats-Unis où il étudiera le théâtre et la mise en scène. 

Aussi à l’aise dans les studios égyptiens qu’en décors naturels, Youssef Chahine a aimé le chant, la danse, le théâtre, jouer la comédie et diriger. C’est d’ailleurs lui qui va lancer la carrière de quelques stars légendaires du Hollywood-sur-Nil comme Faten Hamama ou encore Omar Sharif.

Youssef Chahine était un dieu vivant dans les rues du Caire, il était le Prince de la ville." Frédéric Bonnaud

En homme libre, il aura réussi le tour de force de tourner ses films comme il le souhaitait quelque soit le régime politique en Égypte. Quitte à affronter la censure, l’exil et les procès, il a su trouver des financements en Algérie d’abord, puis en France où on été co-produits ses derniers films, d’Adieu Bonaparte au Chaos

Youssef Chahine n’était pas seulement le cinéaste égyptien le plus connu dans le monde et le plus primé dans les festivals internationaux de cinéma, c’était aussi l’ami égyptien, et peut-être même notre dernier interlocuteur du monde arabe comme le suggèrent, chacun à leur manière, Jean-Luc Godard et Serge Daney.

Youssef Chahine racontait tout à travers ses films, il se mettait à nu. Il montrait ses manques et ses tares, c’est toute sa grandeur. Il a longtemps été un perdant, mais aujourd’hui, son nom est passé à la postérité." Youssra

Écouter
1 min
Youssef Chahine, au micro de Simone Douek, dans Le Bon Plaisir, le 22 novembre 1997 sur France Culture

Avec les témoignages de Marianne Khoury, nièce du réalisateur et productrice ; Youssra, comédienne et star du cinéma en Égypte ; Yousry Nasrallah et Amir Ramsès, réalisateurs, assistants de Youssef Chahine ; Jack Lang, ancien ministre de la culture, président de l’IMA ; Dominique Racle, attachée de presse ; Frédéric Bonnaud, Directeur de la Cinémathèque française ; Olivier Séguret, critique de cinéma.

Un documentaire de Tewfik Hakem, réalisé par Christine Robert. Prise de son : Amandine Grevoz et Yves Lehors. Mixage : Alain Joubert. Documentation : Inès Barja et Annelise Signoret. Remerciements au El Gouna Film Festival. (1ère diffusion : 17 novembre 2018)

Pour aller plus loin 

"Youssef Chahine : entretien avec Janine Euvrard", paru dans la revue Etudes, en novembre 1995. En ligne sur Gallica.

Dix ans après sa mort, la Cinémathèque française lui rend hommage à travers une exposition et une large rétrospective de ses films en copies restaurées, jusqu'au 28 juillet 2019.

Coffret DVD en 9 films, du cinéaste Youssef Chahine, 1954-1979 : la complainte égyptienne, est édité chez Tamasa.

Le coffret 3 DVD Youssef Chahine comprenant Le Destin, L'Autre, Silence ... on tourne, est disponible aux éditions Montparnasse. 

Youssef Chahine sur le site de Misr International Films, la société de production cinématographique qu’il a créée en 1972.

Archive : au Festival de Cannes 1983, Youssef Chahine s'entretient avec Christian Defayes sur la place de l'Afrique dans le monde du cinéma. Une vidéo à voir sur le site de la Radio-Télévision Suisse. 

Un blog dédié à l’âge d’or du cinéma égyptien, animé par Philippe Bardin.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......