LE DIRECT

Villes-Mondes: Tunis

1h58
À retrouver dans l'émission

Par Colette Fellous

Chargé de réalisation: Vincent Decque

C'est devant la Porte de France qu'on appelait longtemps la Porte de la Mer (le mot en arabe est resté, Bab-El Bhar, puisque la mer venait jusque là, avant la construction de la ville dite européenne...), que cette grande traversée de Tunis s'ouvrira, avec le cinéaste Moncef Dhouib, à ce point stratégique qui raconte à lui seul l'histoire de la ville puisqu'encore aujourd'hui, elle trace la frontière entre la ville arabe et ses magnifiques souks -une des plus belles Medinas du Maghreb- et la ville européenne.

Depuis le 14 janvier 2011, Tunis est aux yeux du monde entier la grande capitale d'un petit pays qui a ouvert la voie aux révolutions arabes, à leur désir de liberté et de démocratie face aux années de dictature qu'ils ont subies. C'est dans l'Avenue Bourguiba que s'est réuni en effet ce 14 janvier devenu date historique, le peuple, les intellectuels et les artistes tunisiens, tous unis pour se réapproprier leur identité, leur ville et leur pays, après vingt trois ans de l'ère Ben Ali. Et quelques semaines plus tard, c'est sur la Place de la Kasbah que se sont regroupés pendant plusieurs jours des jeunes venus du pays tout entier pour exiger qu'aucun membre du gouvernement précédent, le RCD, ne participe au gouvernement provisoire.

Pour raconter et décrire Tunis comme une Ville-monde, et pour inaugurer cette nouvelle grande série sur France-Culture, nous avons rencontré des intellectuels, des écrivains, des artistes, des cinéastes, des musiciens, des chanteurs qui, tous, ont vécu dans leur corps la métamorphose de leur histoire, ce choc de la révolution que presque tous, en vérité, n'espéraient plus, ou seulement dans leurs rêves de créateurs. Les écouter aujourd'hui, c'est vivre avec eux, au plus profond de l'histoire de cette ville et de ce pays, la matière même de l'architecture, des paysages, des sons, de la mémoire très ancienne qui s'insinue partout, dans la beauté des visages, des maisons, de la végétation, des ruines. C'est comprendre comment la censure, le silence, l'auto-censure, ont pu briser tous les élans artistiques, comment la respiration de chacun a été confisquée, comment la peur a su gagner toutes les couches de la société, comment chacun a dû ruser pour tout de même continuer à créer et à vivre dans cette merveilleuse civilisation arabo-musulmane, héritière autant de la Carthage antique que des traditions andalouses ou soufis.

C'est dans le Grand Tunis que nous avons donc tendu nos micros à tous ceux qui ont vu enfin leur parole se libérer, même si les inquiétudes face à l'avenir restent vives, même si le chemin sera d'évidence encore long pour qu'une nouvelle République se mette en place, même si la situation économique et le chômage sont est au plus bas, même si la fréquentation touristique est quasiment nulle. De Tunis à La Marsa, en passant par Carthage et Sidi-Bou-Saïd nous avons recueilli des moments très précieux qui resteront des moments uniques de l'histoire de cette révolution tunisienne. Être là, au coeur de ce temps tremblé, découvrir et écouter ensemble ces artistes et intellectuels pétris de malice, d'intelligence, d'humour et de lucidité, c'est aussi découvrir et écouter une ville dans sa chair.

Avec:

Moncef Dhouib, cinéaste Sonia Chamkhi, cinéaste et écrivain Rafik Kamel, peintre Ali Bécheur, écrivain Meriem Bouderbala, plasticienne Moncef Guellaty, éditeur Abdelaziz Belkhodja, écrivain et éditeur Fadel Jaïbi, metteur en scène de théâtre

Raja Ben amar, femme de théâtre, directrice d'un Centre culturel à Carthage

Anouar Brahem, musicien Sadika Keskes, artiste Tarak Ben Miled, architecte

Samia Kassab, professeur à l'Université

Amal Mathlouthi, chanteuse

Moncef Dhouib, Moncef Guellaty et Colette Fellous
Moncef Dhouib, Moncef Guellaty et Colette Fellous Crédits : CF - Radio France
Moncef Dhouib, Moncef Guellaty et Colette Fellous CF©Radio France
Fadhel Jaïbi, Raja Ben Ammar et Anouar Brahem
Fadhel Jaïbi, Raja Ben Ammar et Anouar Brahem Crédits : CF - Radio France
Fadhel Jaïbi, Raja Ben Ammar et Anouar Brahem CF©Radio France
Hélé Béji
Hélé Béji Crédits : Radio France
Hélé Béji ©Radio France Pour la deuxième partie de cette émission, entretien avec [**Hélé Béji** ,](/emission-villes-mondes-l-entretien-hele-beji-2011-09-18.html "Hélé Béji") écrivain.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......