LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

BAMAKO VILLE-MONDES Escale 2

59 min
À retrouver dans l'émission

Escale 2 : « Bamako, capitale de la musique » Production Valérie Marin La Meslée – Réalisation Thomas Dutter – Technique Pierre Quintard

Au maquis Stade 2 France, Bamako
Au maquis Stade 2 France, Bamako

Cœur battant du Mali, la capitale du Mali est aussi une capitale de la musique, dont les ambassadeurs sillonnent le monde, et accueillent aussi dans leur studio les stars internationales. Un « dimanche à Bamako », comme le chante Amadou et Mariam…Une ville qui n'a cessé d'attirer les créateurs du monde entier, caisse de résonnance des musiques de toutes les ethnies qui composent le Mali…

Avec les musiciens :

Toumani Diabaté, joueur de Kora,

Sidiki Diabaté et Iba one, rappeurs

Sidi Touré

Souleymane Diallo

Priska, chanteuse et animatrice ivoirienne

Leila Goby, chanteuse touarègue

Djibri Kouyaté, griot, chanteur et danseur

Salif Keita, musicien

Cheick Tidiane Seck, musicien

Dembele Bamaba, du Rail band

Et :

Cheick Oumar Sissoko, cinéaste et ancien ministre de la culture du Mali

Malick Sidibé, photographe

Emmanuel Daou, photographe

Kettly Noël chorégraphe, directrice de la compagnie Donko Séko et du festival « Danse Bamako dense »

Michel Sangaré, comédien

Mohamed Ag Ossade, Centre Tumast

et l'aimable participation de Salif Traoré, photographe, et d''Adama Traoré, notre chauffeur dans la nuit bamakoise

Nous remercions le centre Arcad Sida de Bamako

La capitale du Mali est aussi une capitale de la musique qui n'a cessé d'attirer les créateurs du monde entier. Elle est la caisse de résonnance des musiques de toutes les ethnies qui composent le Mali, dont la culture touarègue, qui résonne entre les murs du centre Toumast à Torokorobougou. Elle perpétue la tradition des griots de l'empire mandingue, comme le raconte Toumani Diabaté, l'un des ambassadeurs les plus célèbres de son pays, (1) qui commente la fabrication d'une kora, son instrument dans le centre de Tomikorobougou. Il nous ouvre aussi son studio de Baladian III, où Bjork, Damon Albarn et tant d'autres sont venus croiser leurs talents avec ceux des artistes maliens. Parmi eux, Cheick Tidiane Seck, ancien du Rail band, qui vit entre Paris et Bamako, est l’un des artisans de ces rencontres musicales internationales qui rythment la vie des studios de la ville.Bamako, cœur du Mandé, est aussi une ville au cœur du monde, qui a accueilli les rythmes de Cuba et les tempos des zazous de Saint Germain des Prés, comme s'en souvient Malick Sidibé, dont l'objectif a fixé les beaux jours de la jeunesse malienne festive. Cheick Oumar Sissoko se souvient des pistes de danse d'avant l'indépendance qui l'émerveillaient, petit garçon.Les orchestres de Bamako ont fait la réputation du Mali depuis le Rail band du Buffet Hotel de la Gare où débuta Salif Keita avant de rejoindre les Ambassadeurs du Motel, jusqu'à ces scènes « live » qui continuent d'animer le quartier de l'Hippodrome. D'autres sons émanent des boites de nuits et de ces maquis venus de Côte d'Ivoire, où nous entraine la chanteuse ivoirienne Priska. Ainsi vont les nuits chaudes de Bamako que nous décrit Kettly Noël, chorégraphe, inspirée par le spectacle de la rue Princesse à Badalabougou.La culture hip hop n'est pas en reste : une des vedettes locales n'est autre que le fils de Toumani Diabaté, Sidiki, qui allie les talents du joueur de Kora , aux côtés de son père, et de rappeur, avec son comparse Iba one.(1) Toumani Diabaté est aussi ambassadeur international de bonne volonté de l'Onusida et nous a fait visiter le centre ARCAD de Tomikorobougou.Sidahttp://www.arcadmali.org/
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......