LE DIRECT

« LA LÉGENDE D’ODESSA » - ODESSA VILLE-MONDES Escale 1

59 min
À retrouver dans l'émission

« LA LÉGENDE D’ODESSA »

Documentaire de Marie Chartron, réalisé par Nathalie Battus, prise de son Georges Tho

Où faut-il aller pour trouver Odessa ? La ville mythique des «steppes ensoleillées baignées par la mer» de l’écrivain Isaac Babel… Dans ses contes et récits d'Odessa, il décrit la cité des années vingt, ses recoins, ses visages et ses bandits, contribuant à animer une mythologie urbaine qui survit aujourd'hui encore. Elle a vu passer Pouchkine et le poète polonais Adam Mickiewicz en exil, Eisenstein y tourna Le cuirassé Potemkine, Dziga Vertov une partie de L'Homme à la caméra et Alexandre Dovjenko Arsenal . Odessa reste dans l'imaginaire la ville cosmopolite des lettres et du cinéma, des amours romanesques et contrariées, des bandits et des marins. La ville que l’on connaît aujourd’hui est jeune, fondée en 1794 au bord de la Mer Noire, et son nom lui-même brouille les légendes

Vue sur la baie d'Odessa
Vue sur la baie d'Odessa

Avec :

Igor Minaev, cinéaste

Boris Khersonsky, écrivain

Anna Misyuk, conservatrice au Musée littéraire

Alla Nircha, directrice du Musée Pouchkine

Evgueny Golubovsky, journaliste et écrivain

Vadim Kostromenko, réalisateur et ancien chef opérateur, aujourd’hui directeur du musée du cinéma

Oleksiy Dragomiretskyy, universitaire

Sylvain Bano, directeur de l’Alliance Française

Le nom d’Odessa viendrait-il d'Ulysse, la prédisposant peut-être au passage et à l'exil ? Ou bien serait-il un anagramme de « assez d’eau », comme un lieu d’abondance prometteur au bout de la steppe ? L'architecture du centre-ville est européenne, sous l'influence des architectes italiens, français ou viennois sollicités par Catherine II. Les arbres mangent le pavé des trottoirs, les façades évoquent un fragment d'Europe du sud oublié dans la steppe beaucoup plus qu'une grande ville d'Ukraine. D'ailleurs ici, on n'est pas seulement Ukrainien, on est d'Odessa, comme si ce nom avait toujours désigné une exception : au temps de l’Empire russe, en Ukraine, en URSS. Elle était à l'origine peuplée par une foule très cosmopolite : Grecs, Bulgares, Serbes, Moldaves, Russes, Arméniens, Allemands, Polonais, Français ; par une importante communauté juive décimée par des pogroms au XIXème siècle, au début du XXème puis pendant la Seconde Guerre Mondiale. Odessa semble transporter sa légende têtue et ses fantômes, tant dans la ville-même qu'à l'étranger où ce nom résonne comme une rêverie, toujours au bord de la disparition.

Aujourd’hui encore, dans cette ville d’un million d’habitants, on aime raconter des histoires. À la pointe de la gare maritime ou dans le parc Chevtchenko, les monuments eux-mêmes parlent, chantent et racontent les hauts faits des héros odessites. En ce moment c’est le printemps, la ville est paisible. La guerre qui déchire l’Ukraine n’est pas dans les murs d’Odessa, mais elle est dans tous les esprits.

Bibliographie: *Le goût d’Odessa* , Mercure de France, 2005 Vladimir Jabotinsky, *Les Cinq* , Editions des Syrtes, 2006 Odessa transfer - Chroniques de la mer Noire, les éditions noir sur blanc, 2011 Bruno Cadène, *L’Ukraine en révolutions* , Jacob-Duvernet, 2005 Isaac Babel, *Oeuvres complètes* , Le bruit du temps 2011 Ilf et Petrov, *Les douze Chaises* , Parangon /Vs, Arkady Lvov, La Cour, éditions des autres, 1979 Valentin Kataïev, *Au loin une voile* , Ed. La Farandole, 1979 En russe / Anglais : Boris Khersonsky, *Semeinyi arkhiv* , Druk, 2003 Traduction anglaise en ligne : [Family archive](http://www.dalehobson.org/khersonsky/boriscon.html) Lectures enregistrées et traductions allemandes sur la base de données en ligne[ Lyrikline](http://www.lyrikline.org/en/poems/tolstyj-i-tonkij-5809#.VWMtu4vzA2A) Films : **Odessa Odessa** , Michale Boganim 2004 **Le cuirassé Potemkine** , Serguei Eisenstein, 1925 Sites : Programmation du [MUCEM](http://www.mucem.org) à Marseille à suivre. Les deux villes sont jumelées, une exposition et programmation régulière autour d’Odessa
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......