LE DIRECT
Virginia et Adrian Stephen jouent au cricket, c.1886

Enfance et adolescence de Virginia Woolf : "Tiens-toi droite ma biquette"

1h49

A la recherche de la petite fille du 22 Hyde Park Gate. La vie de la jeune Virginia est ponctuée de deuils, mais sa sensibilité et son regard lucide en font déjà la grande écrivaine qu'elle deviendra. Les derniers mots de sa mère : "Tiens-toi droite ma biquette."

Virginia et Adrian Stephen jouent au cricket, c.1886
Virginia et Adrian Stephen jouent au cricket, c.1886 Crédits : Smith College Libraries

Une série documentaire de Simonetta Greggio réalisée par Julie Beressi.

Après ses débuts avec Mrs Dalloway, Virginia Woolf s’attaque à des nouvelles voies avec La promenade au phare et les Vagues. Icône de la lutte pour la parité des sexes avec l’essai Une pièce à soi et Trois Guinées, Virginia Woolf expérimente le monde à travers son œuvre romanesque, ses articles littéraires et polémiques, et son journal. Elle se donne la mort en 1941. Figure de proue autant que vigie, son influence charismatique ne cesse de se déployer depuis.

Chacun de nous a son passé renfermé en lui, comme les pages d'un vieux livre qu'il connaît par cœur, mais dont ses amis pourront seulement lire le titre. Virginia Woolf

De l'arrière à l'avant, de gauche à droite : Julia Duckworth Stephen, un ami de la famille, George Duckworth, Gerald Duckworth, Vanessa, Thoby, Virginia et Adrian Stephen à Talland House avec leur chien Shag, 1892
De l'arrière à l'avant, de gauche à droite : Julia Duckworth Stephen, un ami de la famille, George Duckworth, Gerald Duckworth, Vanessa, Thoby, Virginia et Adrian Stephen à Talland House avec leur chien Shag, 1892 Crédits : Anonyme, Smith College Libraries

Virginia naît dans une vaste famille recomposée. Ses parents sont veufs quand ils se rencontrent. Son père, Leslie Stephen, est un homme de lettre qui a déjà une fille, Laura, de sa première femme. Sa mère, Julia Duckworth, a eu trois enfants de son premier mari : George, Gerald et Stella. Julia et Leslie mettent au monde quatre enfants, Thoby, Vanessa, Virginia et Adrian. Famille élargie. Foyer bondé. Asphyxiant.

Hyde Park, non loin de là où Virginia faisait voguer son bateau cornouan.
Hyde Park, non loin de là où Virginia faisait voguer son bateau cornouan. Crédits : Mélissa Foust - Radio France

Hyde Park Gate était un parfait modèle de la société victorienne, tout le monde se connaissait et tout le monde savait tout à propos de tout le monde à Hyde Park Gate. Virginia Woolf

Lesture en famille, Leslie, Julia et Virginia Stephen dans le salon de Hyde Park Gate, 1893
Lesture en famille, Leslie, Julia et Virginia Stephen dans le salon de Hyde Park Gate, 1893 Crédits : Leslie Stephen’s Photograph Album, Smith College Libraries

C'est cette maison que je vous demande d'imaginer un instant. [...] Nous sommes nés là tous les quatre; là ma grand-mère est morte; là ma mère est morte; là mon père est mort; là, Stella s’est fiancée à Jack Hills et, deux portes plus loin… elle est morte aussi… Il semblait que la maison et la famille qui y habitait, soient unies comme si de tant de morts, tant d’émotions, autant de traditions devaient se perpétuer pour toujours. Virginia Woolf, Instants de vie, éd. Stock 

22 Hyde Park Gate, Londres
22 Hyde Park Gate, Londres Crédits : Mélissa Foust

Quelle force immense doit être la force de vie qui transforme un bébé… en un enfant qui, treize ans plus tard, peut ressentir tout ce que j'ai ressenti le 5 mai 1895… lorsque ma mère est décédée. Je… pourrais remplir une page entière et plus avec mes impressions de cette journée, beaucoup d'entre elles, mal comprises par moi, et dissimulées des grandes personnes, mais très mémorables … Il y a ma dernière vision d'elle ; elle mourait. Je suis allée l'embrasser et, alors que je sortais de la pièce, elle m’a dit “Tiens-toi droite, ma biquette.” Il est parfaitement vrai qu'elle m'a obsédée, malgré le fait qu'elle soit morte quand j'avais treize ans, jusqu'à quarante-quatre ans. Puis un jour, en marchant autour de Tavistock Square, j'ai conçu, comme il m’arrive, l’un de mes livres, To the Lighthouse; dans une grande précipitation, apparemment involontaire. Virginia Woolf, Instants de vie, éd. Stock

Julia Stephen, mère de Virginia à Grindelwald, Suisse, 1889
Julia Stephen, mère de Virginia à Grindelwald, Suisse, 1889 Crédits : Gabriel Loppé (1825-1913), Smith College Libraries

Intervenants :

Maggie Humm - Professeure émérite d'études culturelles à l'Université East London

Claire Davison - Professeure d'études modernistes à l'Université Sorbonne Nouvelle

Helen Southworth - Professeur de littérature à l'Université d'Oregon

Voix :
Avec Elodie Huber dans le rôle de Virginia Woolf
et les voix d'Emilie Blon-Metzinger et Sophie Barjac

Prise de son :
Allison Ascrizzi
Julien Doumenc
Bernard Lagnel
Laurent Macchietti
Christophe Papon

Mixage : Alain Joubert 

Archives Ina : Gwen Michel

Attachée d'émission et traductions : Mélissa Foust

Production : Simonetta Greggio 

Réalisation : Julie Beressi

Bibliographie : 

Quentin BELL, Biographie de Virginia Woolf, traduit par Francis Ledoux, éd. Stock

MauriceBLANCHOT, (Le journal intime et le récit), Le Livre à venir, éd. Gallimard

Jean BLOT, Bloomsbury : Histoire d'une sensibilité artistique et politique anglaise, éd. Jacob

AngelicaGARNETT, Trompeuse Gentillesse, éd. Christian Bourgois Editeur

Michèle LELEU, Les Journaux intimes, éd. Presses Universitaires de France

AlfredTENNYSON, Le Voyage de Maëldune, Éditions du Chasseur abstrait 

Virginia WOOLF, (Le Rideau de Miss Lugton, l’infirmière), La fascination de l’étang, éd. Seuil

Virginia WOOLF, Mon père, Leslie Stephen, Eloge de la Marche, éd. Actes Sud

Virginia WOOLF, Lettre à un jeune poète, éd. Payot et Rivages

Remerciements :  Le Comptoir littéraire, Marriott County Hall Hotel London

Rendez-vous sur le site du Smith College Libraries pour voir l'album photo de Leslie Stephen.

Dans le prochain épisode, la naissance du groupe Bloomsbury, la mort du frère aimé, la découverte de la liberté, le beau Leonard, amour et mariage, dépression et renaissance.

Bibliographie

La promenade au phare

La promenade au phareVirginia WoolfLe Livre de Poche, 1983

Orlando

OrlandoVirginia WoolfLe livre de poche, 1928

Intervenants
  • Professeure émérite d'études culturelles à l'Université East London
  • Professeure d'études modernistes à l'Université Sorbonne Nouvelle
  • Professeur de littérature à l'Université d'Oregon
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......