LE DIRECT
André Téchiné présentant son film "Les Années folles" au dernier festival de Cannes
Épisode 2 :

Avec Roland Barthes dans la nuit parisienne

28 min
À retrouver dans l'émission

Nous profitons de la sortie de son dernier film « Nos Années folles » pour écouter André Téchiné raconter ses folles années, sa vie, son cinéma.

André Téchiné présentant son film "Les Années folles" au dernier festival de Cannes
André Téchiné présentant son film "Les Années folles" au dernier festival de Cannes Crédits : Valery Hache - AFP

André Téchiné a un jour quitté sa province pour découvrir Paris. Il pénètre alors dans le saint des saints de la passion cinéphilique, son évangile, les "Cahiers du cinéma " alors dirigés par Jean-Louis Comolli et Jean Narboni.

Le jour où il échoue à l’IDHEC (devenu la FEMIS), il apprend que sa première critique sur La Peau Douce (1964) de François Truffaut, est acceptée par Jacques Rivette.

Une rencontre déterminante, sera celle avec Roland Barthes, défenseur dans "Le Monde" de Souvenirs d’en France, il écrira aussi sur Les Sœurs Brontë dans lequel il fait une apparition symbolique.

Un verre à Saint Germain des Près, au Flore ou au Bonaparte, la traversée de la Seine direction rue Sainte Anne. Le Sept de Fabrice Emaer, haut lieu de la nuit gay, les tranches fines carpaccio de bœuf, les frites mangées avec les doigts et la voix chaude, érotique et enveloppante de Roland Barthes, une autre voix, mélodieuse comme les volutes de son cigare, celle de Philippe Noiret dans J’embrasse pas (1991).

Avec Jacques Nollot, il adapte sa La Matiouette qui deviendra J’embrasse pas, sur les rencontres libertines et tarifées du bois de Boulogne.

Par Alain Kruger. Réalisation : Annabelle Brouard. Prise de son : Laurent Lucas. Liens internet : Annelise Signoret.

Liens :

Fiche de l’Encyclopédie du cinéma, Ciné-Ressources.

Portrait sur le site du Ciné-club de Caen.

Portrait d'André Téchiné, signé Jean-Michel Frodon, à l’occasion de la rétrospective qui lui était consacrée à la cinémathèque en 2009.

Entretien avec Serge Kaganski (2001) au moment de la sortie de Loin.

Quand André Téchiné avait 17 ans... Entretien à propos de son avant-dernier film, à lire sur le site Bande-à-part.

Hommage à André Téchiné au festival de Cannes 2017.

Intervenants
L'équipe
Coordination
À venir dans ... secondes ...par......