LE DIRECT

Azouz Begag (1/5)

27 min
À retrouver dans l'émission

Azouz Begag
Azouz Begag Crédits : Marie-Lan Nguyen - Radio France

Par Virginie Bloch-Lainé. Réalisation Clotilde Pivin. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

« La France est sous haute tension identitaire », constate Azouz Begag en 2011. Et la question identitaire sera au cœur de la prochaine élection présidentielle. En 1986, Azouz Begag raconte dans un livre son enfance. Le Gone du Chaâba , c’est l’histoire d’un garçon né en 1957 dans le dernier bidonville lyonnais, de parents algériens analphabètes. Deux socles - la famille et l’école - lui permettent de se construire une identité forte et un avenir meilleur que celui de ses parents, sans oublier ses origines. Azouz Begag, comme son jeune héros, fut un excellent élève, puis réussit l’agrégation d’économie et entre au CNRS pour y étudier la sociologie urbaine. L’auteur, dans les années 1980-1990, est un modèle de méritocratie républicaine, aussi optimiste et enthousiaste que le ton de son livre, best-seller adapté sur grand écran. Mais les tensions s’aiguisent avec le temps. Le vocabulaire change, reflet des crispations et des exclusions. On parle de quartiers ; ils débordent de frustrations et de haine, et l’identité devient une revendication explosive, notamment lorsqu’on lui consacre un ministère. « On est passé du déni de soi à l’implosion de soi » écrit encore Azouz Begag. En juin 2005, il est Ministre délégué de la Promotion de l’Egalité des chances dans le gouvernement de Dominique de Villepin. Il est le premier beur - le terme date du milieu des années 80 - à entrer dans un gouvernement en France. Deux ans plus tard, en avril 2007, il démissionne, à quelques mois de l’élection de Nicolas Sarkozy. Il n’a pas supporté la phrase du futur Président de la République, alors Ministre de l’Intérieur, sur les musulmans qui égorgent les moutons dans leurs baignoires. Le Gone du Chaâba est bien le témoignage d’un autre temps.

Dans ces entretiens d’A voix nue , nous sondons ce qui reste d’optimisme chez ce sociologue et écrivain qui étudie la relation entre la France et les immigrés : elle suivrait une mauvais pente.

1) L'enfance entre le bidonville de la Feyssine et les HLM de La Duchère

Intervenants
  • Écrivain et sociologue, ancien ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances (2005-2007)
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......