LE DIRECT
Catherine Robbe-Grillet en 2007 dans l'émission "Esprits libres" sur France 2
Épisode 2 :

"Un aspect de petite fille et des instincts vicieux"

29 min
À retrouver dans l'émission

Second entretien avec Catherine Robbe-Grillet dans lequel elle évoque sa rencontre avec Alain Robbe-Grillet, leur vie intime et leur vie sociale, sa relation en parallèle avec un autre homme, son mariage en 1957, sa liberté sexuelle, ses débuts dans l'écriture, sa soumission sexuelle à son mari.

Catherine Robbe-Grillet en 2007 dans l'émission "Esprits libres" sur France 2
Catherine Robbe-Grillet en 2007 dans l'émission "Esprits libres" sur France 2 Crédits : BALTEL/SIPA

Par Céline du Chéné. Réalisation : Vincent Abouchar. Attachée de production : Claire Poinsignon.

« Un aspect de petite fille et des instincts vicieux », voilà comment Alain Robbe-Grillet qualifiait affectueusement son épouse. Cet épisode revient sur la rencontre entre Catherine et Alain, la complicité qui les unissait, aussi bien intellectuelle que sexuelle. Deux fortes personnalités pratiquant le sadomasochisme dans le cadre d’un mariage où la liberté était tout sauf un leurre.

Il [Alain Robbe-Grillet] s'est tout de suite intéressé à moi et il s'est assez vite ouvert à ses souhaits de relation sadomasochiste parce qu'il n'avait pas trouvé de répondant chez les femmes avant qui trouvaient ça ridicule et se moquaient de lui. Moi, ça m'intéressait, comme si j'étais un terrain tout préparé. Je venais de vivre quelque chose d'épouvantable qui était cet avortement. J'étais hantée par cette idée qu'il ne fallait surtout pas retomber enceinte. Donc, il y avait eu une sorte de pacte entre nous où tout ce qui pouvait me rendre enceinte était interdit. Il avait accepté je dois dire le coeur léger. Et nous avons vécu comme cela durant 6 ans.

Nous sommes partis faire un voyage de noces en Yougoslavie sur un bateau, et là j'attendais quelque chose qui ne venait pas. Et là j'apprends qu'il a des problèmes de défaillance et j'ai été sidérée ! Lui pensait que j'avais compris, mais je n'avais rien compris du tout ! Il s'est senti comme coupable, malheureux et il m'a donné l'autorisation de faire ce que je voulais... que je pouvais avoir des amants. Donc j'ai été parfaitement libre de mener ma vie sexuelle comme je l'entendais. Il y avait une rupture, une séparation entre la vie sexuelle et la vie sentimentale. [...] J'avais la liberté de la célibataire et la protection de la femme mariée.

Intervenants
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......