LE DIRECT

Christiane Desroches Noblecourt avec Pascal Vernus (2/2)

30 min
À retrouver dans l'émission

Réalisation Christine Berlamont Une égyptologue parle. Une égyptologue ? Oui, bien sûr. Ses ouvrages ont popularisé les pharaons et les divinités de l'Egypte. Chacune de ses conférences sont des événements; une foule enthousiaste se presse, boit ses paroles, supporte patiemment des queues interminables dans l'espoir d'une dédicace. Que de passion pour une discipline a priori austère! Certes, la civilisation pharaonique attire par ses mystères, ses splendeurs, son gigantisme. Mais dans l'engouement suscité par Christiane Desroches Noblecourt, il y a plus. Quelqu'un d'autre se donne à voir, derrière cette intime des monuments, derrière celle qui s'est colletée aux temples et aux tombes de l'antique Thèbes, derrière la conservatrice d'un département - aussi prestigieux soit-il - du Musée du Louvre. Quelqu'un d'autre, en effet : un personnage historique. Car Christiane Desroches Noblecourt s'est conquis une place dans l'histoire culturelle de l'après seconde guerre mondiale. C'est elle, en effet, qui a assuré à la civilisation pharaonique la place éminente qu'elle tient désormais dans notre imaginaire moderne, où elle s'est imposée comme parangon du passé glorieux. Si la publicité y puise abondamment son inspiration, si le style pharaonique est devenu si familier que n'importe qui, quelle que soit son éducation, le reconnaît immédiatement, c'est bien grâce à elle. Son premier haut fait la conduit à affronter - courtoisement, cela va sans dire - rien de moins que le Général de Gaulle ! Par sa force de conviction, elle obtient du grand homme son soutien pour sauver les temples de Nubie, menacés par la construction du Haut Barrage. La voici lancée dans une éblouissante carrière que ponctueront les expositions Toutankhamon et Ramsès II, les fouilles de la Vallée des Reines, l'acquisition par le Louvre de la tête colossale d'Akhénaton, et une série conséquente de synthèses égyptologiques qui seront autant des best-sellers. Dans cet A voix Nue, Christiane Desroches Noblecourt raconte avec franchise, sans afféterie, sa double expérience d'égyptologue et d'acteur de son siècle. Elle narre les épisodes les plus brillants et les plus passionnants de l'histoire pharaonique, et fait valoir ce qu'elle nous a laissé en héritage; il y a des surprises ! En même temps elle raconte le transport en catimini des trésors du Louvre pour les soustraire aux convoitises des hauts dignitaires nazis durant l'Occupation. Elle fait revivre l'Egypte du XXe siècle, quand l'élite dirigeante parlait couramment français, la cour du Roi, l'organisation du Service des antiquités, le Musée du Caire et les difficultés à en faire sortir les objets pour les expositions, les chantiers; les fouilles, les serpents et les scorpions qu'il faut côtoyer, parfois moins venimeux que certains de ses propres collègues ! Au demeurant, elle décrit le petit monde de l'égyptologie, avec ses grandeurs et ses petites misères, et donne des conseils à tous ceux qui voudraient un jour s'engager dans cette carrière. Bref un témoignage exceptionnel sur un l'immortalité d'une civilisation pourtant morte depuis deux millénaires.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......