LE DIRECT

Françoise Chandernagor (1/5)

29 min
À retrouver dans l'émission

Françoise Chandernagor
Françoise Chandernagor Crédits : Catherine Helie

Par Séverine Liatard. Réalisation Anne-Pascale Desvignes. Prise de son : Etienne Leroy et Yves Lehors. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Françoise Chandernagor est une romancière passionnée d’histoire. En 1981, son premier roman, L’Allée du roi , écrit dans la langue du XVII ème siècle devient contre toute attente un best-seller. L’héroïne est Madame de Maintenon, fille du peuple devenue l’épouse de Louis XIV. Cette personnalité peu connue et souvent caricaturée est dévoilée au grand public par Françoise Chandernagor qui a découvert sa correspondance à la Bibliothèque nationale. Dans sa trilogie suivante, il s’agit aussi de l’ascension sociale d’une femme, au XXème siècle, dans le monde politique cette fois-ci. L’enfant des Lumières est un roman d’éducation sur l’amour maternelle. Il s’agit de traiter de la société à la veille de la Révolution française à travers le portrait de Madame de Breyves. Dans La Chambre , l’action se déroule immobile entre les murs de la prison où le jeune Louis XVII glisse en silence vers la mort. Dans sa dernière trilogie, Les enfants d’Alexandrie , Françoise Chandernagor situe son récit durant l’Antiquité à travers le destin de Séléné, la fille de Cléopâtre.

Les personnages des romans de Françoise Chandernagor sont la plupart du temps des femmes : des femmes intellectuelles ou des femmes de pouvoir. Il s’agit aussi de rendre justice à des figures féminines que le récit historique écrit au masculin ou neutre pluriel a oublié. Françoise Chandernagor qui siège à l’Académie Goncourt connaît bien également la problématique de l’exclusion des femmes du monde des lettres. Beaucoup écrivent mais peu sont publiées parce que le milieu littéraire reste profondément machiste.

Cette passionnée d’histoire et de littérature qui abandonna une carrière de haute fonctionnaire pour devenir écrivaine mène un vrai travail d’historienne avant d’entamer l’écriture de ses romans (lectures exhaustives sur le sujet et la période traités, exploration des archives …). Elle se positionne d’ailleurs en tant que telle lorsqu’elle signe en 2005 l’appel « Liberté pour l’histoire » : un manifeste de mise en garde contre les lois mémorielles pour demander au Parlement de renoncer à dire l’histoire.

1) Une vocation contrariée

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......