LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gérard Depardieu interviewé à Cannes sur le film "Rêve de singe" de Marco Ferreri pour l'émission "Rendez vous du dimanche"
Épisode 2 :

La fabrique de l'acteur

29 min
À retrouver dans l'émission

C’était à la fin de l’automne, Gérard Depardieu avait accepté de consacrer près de trois heures de son temps, chez lui, pour se raconter. Il revient ici sur sa formation d'acteur, à Paris.

Gérard Depardieu interviewé à Cannes sur le film "Rêve de singe" de Marco Ferreri pour l'émission "Rendez vous du dimanche"
Gérard Depardieu interviewé à Cannes sur le film "Rêve de singe" de Marco Ferreri pour l'émission "Rendez vous du dimanche" Crédits : ROBERT PICARD / Ina - AFP

Après son enfance, Gérard Depardieu nous raconte aujourd'hui son adolescence. Quand à 16 ans, il quitte Châteauroux, sa ville natale, il se met à voyager en solitaire. Il est comme invisible, et arrive à se faufiler partout, ce qui lui permet de faire des rencontres déterminantes. 

Il "monte à Paris" par hasard, par "erreur" même, selon ses propres mots. C'est à ce moment-là qu'il commence à lire - Giono notamment -, et qu'il s'initie au théâtre. Il suit des cours, apprend des textes. Lui qui n'aimait pas l'école, savoure cette initiation-là. Il déclare à propos de l'art dramatique :

C’est le contraire de l’école, c’est la vie !

S'adonnant volontiers à des commentaires espiègles sur son exil en Russie et sur la classe politique française (de Mitterrand à Hollande, de Sarkozy à Valls), Gérard Depardieu nous parle surtout dans cet entretien de son domaine de prédilection : la scène. Alors que le métier d'acteur peut nous sembler si naturel chez lui, il nous raconte toutes les difficultés de l'exercice, des problèmes de diction aux anecdotes le plus cocasses - par exemple lorsqu'il a joué "aviné" la Première de la pièce Isma de Nathalie Sarraute, et a le lendemain reçu les félicitations de la critique, qui s'exclamait : "Une bête de scène est née !"

Ce que Gérard Depardieu défend, c'est l'instinct et le sensible, avant l'esthétique et la technique. 

Par Jean-Michel Djian. Réalisation : Anne-Pascale Desvignes. Prise de son : Patrice Klein. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......