LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jacques Nichet
Épisode 2 :

Jacques Nichet : le théâtre d'intervention

28 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième volet de la série "A voie nue", consacrée à Jacques Nichet. Né à Albi en 1942, Jacques Nichet était auteur et metteur en scène. Il a dirigé le Théâtre National de Toulouse pendant près de 10 ans, de 1998 à 2007. Il se confie sur les événements de mai 196 et le théâtre de rue.

Jacques Nichet
Jacques Nichet Crédits : LIONEL BONAVENTURE - AFP

Né à Albi en 1942, Jacques Nichet est auteur et metteur en scène. Il a dirigé le Théâtre National de Toulouse pendant près de 10 ans, de 1998 à 2007. Il quitte la direction du Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées avec un spectacle au titre significatif : Le commencement du bonheur.

À Montpellier comme à Toulouse, Jacques Nichet développe sa conception d’un répertoire théâtral porté par une littérature de haut niveau en faisant se confronter les œuvres contemporaines aux classiques.

Lors des événements de mai 1968, Jacques Nichet est étudiant à l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm. À la tête de la troupe universitaire, le "Théâtre de l'Aquarium", il raconte comment cette petite révolution a influencé son travail : 

Mai 68 a été un mouvement politique et festif. Et les deux se mêlent. On disait souvent "En 1789, on a pris la Bastille, en 1968, on a pris la parole". Et cette prise de parole dans les rues, ça a eu un grand impact au Théâtre de l'Aquarium, au Théâtre du Soleil, et jusqu'à Avignon. On a essayé de rendre compte de notre vérité, à partir de la parole de groupe. Jacques Nichet 

À la fin de ses études, Jacques Nivet veut se lancer dans le théâtre professionnel. Il contacte alors Ariane Mnouchkine, metteuse en scène fondatrice du Théâtre du Soleil. Il collabore alors avec cette grande dame de théâtre, qui réinvente l'art du spectacle malgré le refus d'accorder une place aux femmes. 

Au début des années 1970, le Théâtre de l'Aquarium se professionnalise. Jacques Nichet s'entoure de plus actrices et acteurs de talent, comme Didier Bezace, Thierry Bosc, Bernad Faivre, Karen Rencurel ou encore Laurence Février. Le Théâtre de l'Aquarium devient alors une pépinière expérimentale et collective, abritée à la Cartoucherie de Vincennes, à partir des années 1970 : 

La mairie de Paris nous a donné ce hangar. On devait jouer en manteau, parce qu'il faisait vraiment froid. Il fallait faire vivre ce lieu par le théâtre. C'est Ariane Mnouchkine qui nous a choisi pour rejoindre la Cartoucherie. Jacques Nichet

C'était un lieu à inventer ! C'était un lieu ouvert, donc on était libres. On pouvait inventer un espace d'imagination réel. Une autre chose importante, c'était le collectif. On instaurait l'égalité des salaires et la prise de décision collective. Jacques Nichet

On pouvait vivre le théâtre, le faire. Ce qui nous faisait vivre, c'était le regard sur la société contemporaine. Jacques Nichet

En 1973, Jacques Nichet monte la pièce Gob ou le journal d'un homme normal, directement inspiré d'un meurtre d'une jeune femme à Bruay en Artois : 

C'était un peu comme l'affaire du petit Gregory. Il y a eu une sorte de roman feuilleton. Le juge parlait directement au public, et tout la France s'est passionné pour cette enquête. Il y a eu un foisonnement du peuple, tout le monde s'y est mis ! Jacques Nichet

On a décidé de mettre en scène ce que disait la presse, la mythologie de la presse. On s'amusait à montrer le dédoublement des personnages à travers la presse : le juge vu par "Le Figaro", puis par "L'Humanité". Le théâtre sert de loupe pour voir ce que l'on vit ! Jacques Nichet

Par Lucien Attoun. Avec la collaboration de Claire Poinsignon. Réalisation : Anne-Pascale Desvignes. Prise de son : Laurent Macchietti.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......