LE DIRECT

Jean Peyrelevade (1/5)

29 min
À retrouver dans l'émission

Jean Peyrelevade
Jean Peyrelevade Crédits : Radio France

Par Olivia Gesbert. Réalisation : Manoushak Fashahi. Prise de son : Georges Tho et Stéphane Beaufils. Attachée d'émission : Claire Poinsignon.

Une vie à Crédit ! Jean Peyrelevade , son nom restera durablement associé au Crédit Lyonnais, banque publique qu’il a présidée et redressée durant une décennie, avant d’œuvrer à sa privatisation au tournant des années 2000. Curriculum Vitae en accéléré : polytechnicien, passé par le cabinet de Pierre Mauroy au début des années 80, artisan mitterrandien du tournant de la rigueur, ancien président aussi du groupe Suez et de l’Union des Assurances de Paris, passé par les banques Stern et Leonardo and co, aujourd’hui dans le privé, associé-gérant côté français de la banque d'affaires belge Degroof. Banquier bankable , de la pratique à la théorie, Jean Peyrelavade économiste rêve d’un Etat régulateur plutôt qu’acteur, milite pour la réhabilitation de la figure du patron, plaide la cause de l’entreprise, mal aimée des Français, snobée par la Constitution, «ombre noire cernée par les contre-pouvoirs ».

Patron dit de centre-gauche, soutien de François Bayrou à la présidentielle, candidat Modem aux municipales de 2008, la réalité de son engagement le place aujourd’hui au centre-droit. Dans son dernier livre Histoire d’une névrose, la France et son économie (Albin Michel), il prend ses distances avec la gauche colbertiste pour qui prime le politique et juge la gauche réformiste au pouvoir, «prisonnière» de son héritage, trop timorée dans la mise en œuvre de réformes indispensables selon lui pour soigner l’économie française de sa névrose.

Mais revenons aux sources... Et à la source de son patronyme, il y a une pierre levée, «peira levada». Le dolmen comme totem, Jean Peyrelevade se décrit volontiers comme un homme stoïque, un chef d’entreprise pragmatique. Fils de profs, «enfant de la guerre », né en 1939 à Marseille, il relit aujourd’hui sa vie comme «une succession de hasards absolus ». Ici commence notre entretien, A Voix Nue .

1. Les dolmens aussi tombent dans les pommes !

Intervenants
  • Banquier d’affaire, ancien président de plusieurs entreprises publiques dont le Crédit Lyonnais.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......