LE DIRECT
Jean-Pierre Mocky en 1981 sur le tournage du film Litan
Épisode 3 :

Mocky, cinéaste singulier, solitaire et censuré

28 min
À retrouver dans l'émission

Chroniqueur satiriste dans l’âme, pourfendeur d’institutions, Jean-Pierre Mocky aura combattu pendant près de cinquante ans toutes les autorités morales politiques ou religieuses… sans jamais se fatiguer de tourner.

Crédits : Bertrand LAFORET/Gamma-Rapho - Getty

A la suite de Mai 68, Mocky tourne Solo sur des jeunes d'extrême-gauche. Il joue le rôle principal car plusieurs comédiens connus ont refusé de jouer sur ce thème. Le champagne Taittinger a financé le film, et le succès est au rendez-vous.

Le réalisateur évoque ensuite ses différents films politiques : L'Albatros sur la corruption ; Le piège à cons sur l'avènement du mitterrandisme ; Le linceul n'a pas de poches sur la liberté de presse ; ou Une nuit à l'Assemblée nationale, dont il dit qu'il a nui à sa carrière. Il s'interroge d'ailleurs sur la sincérité des hommes politiques et dénonce leur quête du pouvoir. Mais préfère réaliser des films plutôt que des documentaires pour dénoncer la corruption des élites car "la fiction est plus forte que le document". Et il dénonce la politique culturelle qui préfère financer "la rénovation d'un musée du sel" plutôt que d'aider des cinéastes engagés, des courts-métrages, des documentaires. 

Avec son franc-parler, il se plaint du manque de considération pour de vieux cinéastes comme Jacques Tati, Fellini, ou Marcel Carné : "Le ministre de la Culture et le Gouvernement n'ont pas le respect de l'artiste vieillissant" ; "Je n'ai connu que deux ministres de la Culture qui avaient une paire de couilles, André Malraux, et Jack Lang. Tous les autres c'est du pipi de chat.

Chez les jeunes réalisateurs, il regrette qu'ils aient peur de traiter comme lui des sujets forts. Il aimerait par exemple aborder les suicides chez France Telecom, mais dit que personne ne lui financerait. Il regrette à ce propos la disparition des mécènes, "les milliardaires vont crever avec leur pognon". 

Les gens comme moi vont disparaître comme les dinosaures parce que la lutte est inégale.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......