LE DIRECT
Joël de Rosnay en octobre 2020
Épisode 4 :

"L'internet devient un flux, un fleuve et il devient sémantique et contextuel"

29 min
À retrouver dans l'émission

Quatrième et cinquième entretien avec le scientifique Joël de Rosnay qui présente sa théorie concernant les rapports de pouvoir du citoyen sur internet. Il expose sa vision de l'avenir dans une société hyper technicisée où chacun doit parvenir à s'intégrer pour la réussite de tous.

 Joël de Rosnay, le 16 Octobre 2020.
Joël de Rosnay, le 16 Octobre 2020. Crédits : Olivier Morin - AFP

Dans ce quatrième volet d'"A voix nue", Joël de Rosnay explique ce qui a changé avec le web 2.0 qui permet aux internautes de participer à la création et l'échange d'information sur internet, ce qui lui fait dire : "On est passé des "mass médias" aux médias des masses". Il fait le bilan de son site citoyen Agoravox, il n'a pas réussi à gérer le phénomène des trolls et les dérives qui ont pu être publiées.

Comment il utilise Facebook et Twitter, c'est une façon pour lui de donner, de partager. Il se met en position de médiateur, qui propose une traduction de l'information et apporte son regard singulier et expert pour ceux qui veulent le suivre. 

Surfer, c'est un mot qu'on entend partout et cette notion de fluidité est extrêmement importante à faire rentrer dans notre vision d'une société rigide, pyramidale, contrôlée par le haut. Laisser la place aux gens pour s'exprimer, pour décider, pour aller ensemble quelque part, c'est ce que j'appelle la société fluide.

Il n'oppose pas fluidité et approfondissement pour autant. Il faut une "diététique" dans la pratique du net pour ne pas être submergé par le flot d'informations. Il dit ses craintes face à "la technologie de la rapidité, de l'instantanéité, de la gratification instantanée" et en appelle à des "garde-fous" éthiques. Il s'interroge par la suite sur la place des personnes dans la société future technicisée, ce "macro-organisme planétaire" composé des réseaux sociaux. Il le compare à un organisme vivant où les personnes deviennent "des cellules vivantes" qui peuvent se surpasser dans ce macro-organisme planétaire si et seulement si elles se sentent respectées et intégrées.

Écoutez ici le cinquième et dernier entretien de Joël de Rosnay non diffusé à l'antenne :

Écouter
29 min
Joël de Rosnay 5/5

Cinquième et dernier entretien avec Joël de Rosnay qui explique ses méthodes de prospective alliant nanotechnologie, biotechnologie, infotechnologie, neurobiologie. C'est là, à la confluence, que se tisse de façon intelligente le monde du futur. Dans son livre de futurologie, Le Macroscope publié en 1975, il n'a pas su discerner les possibilités concernant l'environnement et le partage de l'énergie.

Avec une vision décentralisée de l'énergie - alors qu'aujourd'hui elle est centralisée par ces énormes moyens des énergies fossile et nucléaire - chacun peut contribuer à la grille énergétique des uns et des autres et stocker de l'énergie dont les gens auront besoin ultérieurement alors qu'il y a des pics de demandes et des pics de non-demandes.

Ce sont les pouvoirs politiques et industriels qui bloquent ces évolutions car "la démocratie énergétique remet en cause leur pouvoir", affirme-t-il. Conscient de l'explosion à venir des technosciences, de la biologie de synthèse, il voit la nécessité d' "un contrôle humain, social et politique" pour tempérer et éviter les dérives.

Je n'aime pas le transhumanisme. Je n'aime pas cette vision de l'immortalité que je trouve égoïste et élitiste. J'ai cette réticence égoïste, élitiste, individualiste et de classe en quelque sorte. [...] Réflexion éthique, réflexion sociétale, réflexion humaine, réflexion politique et mise en commun surtout : il faut que nous redevenions tous un peu des utopistes pour savoir que, ensemble, on peut construire un monde différent et peut-être un monde meilleur.

Par Lydia Ben Ytzhak. Réalisation : Gilles Davidas. Prise de son : Etienne Leroy. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......