LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Filage de "La chambre froide", mise en scène par Joël Pommerat en 2011

Joël Pommerat : "Comment raconte-t-on quelqu'un qui ne parle pas ?"

29 min
À retrouver dans l'émission

Troisième épisode de la série "A voix nue" enregistrée avec Joël Pommerat par Joëlle Gayot. L'homme de théâtre y revient sur la noirceur de ses pièces, et sa volonté farouche d'intégrer de la rugosité et une part de laideur dans sa représentation du monde "pour donner à entendre les taiseux".

Filage de "La chambre froide", mise en scène par Joël Pommerat en 2011
Filage de "La chambre froide", mise en scène par Joël Pommerat en 2011 Crédits : Raymond Delalande - Sipa

Handicapés, corps amputés, prostitués ou "femmes qui vont très mal" comme le disent ses didascalies... le théâtre de Joel Pommeat est réputé sombre, violent, pessimiste. Joëlle Gayot entame ce troisième épisode de cette série "A voix nue" avec Joël Pommerat sur une note plus personnelle : l'homme de théâtre est-il à l'image de la noirceur de son travail ? Pommerat déjoue cette hypothèse, s'estimant plus serein que ces facettes qu'on prête à son travail. Aucunement pessimiste. Mais il précise sa volonté d'intégrer une forme de rugosité à sa représentation du monde.

On contient le monde en soi. Bien sûr, j'ai envie de répondre que j'ai envie que ces personnages-là soient représentés sur la scène d'un théâtre. Qu'il n'y a pas que les beaux qui ont le droit de monter sur la scène [...] Le problème du théâtre dialogué, majoritaire en occident - en France en tous cas - c'est : comment raconte-t-on quelqu'un qui ne parle pas ? Les taiseux. Avec le théâtre, fait de verbes, de mots, de langage, comment faire pour représenter des caractères de ce type ? Je me suis un peu donné comme charge d'aller chercher les gens que je voyais jamais au théâtre et j'ai essayé de les rendre tels qu'ils sont. De ne pas leur enlever leur laideur, éventuellement appelons ça comme ça... mais de les respecter aussi. D'être très honnête avec eux, le plus juste, le plus vrai avec eux. De ne pas avoir peur d'eux, et de ne pas les abîmer encore plus. Ces personnalités un peu tordues, un peu cabossées, je ressens la nécessité d'aller les chercher dans la rue, mais aussi je pense qu'ils sont contenus à l'intérieur de moi. C'est ma part cabossée, un peu bancale, perverse etc, dont je veux rendre compte aussi.

  • "A voix nue" Joël Pommerat, 3/5
  • Première diffusion : 11/09/2013
  • Productrice : Joëlle Gayot
  • Réalisation : Anne-Pascale Desvignes
  • Attachée de production : Claire Poinsignon
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......