LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sabine Weiss dans son atelier rue Murat à Paris, en 2015.
Épisode 2 :

Photographier sur commande

29 min
À retrouver dans l'émission

Longtemps méconnue du grand public, Sabine Weiss est aujourd’hui célébrée comme l’une des figures majeures du courant de la photographie humaniste, aux côtés de Robert Doisneau, Edouard Boubat, Willy Ronis ou Izis.

Sabine Weiss dans son atelier rue Murat à Paris, en 2015.
Sabine Weiss dans son atelier rue Murat à Paris, en 2015. Crédits : Lily Franey - Getty

Avant de devenir la représentante de la photographie humaniste que l'histoire a retenue, la jeune Sabine Weiss a été assistante de photographes de mode et de presse. Elle travaille comme une acharnée, fait du porte à porte, se bat pour gagner sa vie.

Après une tentative infructueuse à l’agence Magnum, elle rencontre par hasard Robert Doisneau en 1952, qui l’engage à rejoindre l’agence Rapho. Un véritable coup d'accélérateur : dans la foulée, elle signe chez Vogue, et collabore avec plusieurs titres de la presse américaine (Life, Fortune…). À l’aise dans tous les milieux, Sabine Weiss multiplie les commandes éclectiques : pour la publicité, la cuisine, la mode, la morgue, les conférences de l'OCDE... Elle photographie aussi beaucoup d'artistes, comme Alberto Giacometti, André Breton, Maria Callas, ou encore Françoise Sagan. Aujourd'hui, Sabine Weiss se dit ainsi "fière d'avoir beaucoup travaillé et d'avoir fait des choses très différentes".

Sabine Weiss sur un shooting de mode.
Sabine Weiss sur un shooting de mode.

Pour autant, elle garde un rapport très simple à son métier. D'abord, elle se contente de répondre aux commandes : elle n'a jamais refusé de photographier quelqu'un, mais n'a jamais non plus cherché à photographier une personne en particulier. En outre, elle n'est jamais allée voir les expositions qui lui étaient consacrées, et de manière plus générale ne montrait pas ses photographies, qu'elle rangeait dans des boîtes après les avoir tirées et agrandies.

Musique de fin : "Photograph" par Antonio Carlos Jobim.

Par Amaury Chardeau. Réalisation : Vincent Abouchar. Attachée de production : Claire Poinsignon.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......