LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Daniel Cordier à Paris en 1945
Épisode 1 :

"Nous sommes une famille d'aventuriers"

28 min
À retrouver dans l'émission

Premier entretien avec Daniel Cordier dans la série "A voix nue". Il relate sa jeunesse proche de l'Action Française et son départ pour l'Angleterre après le discours du Maréchal Pétain appelant la fin des combats le 17 juin 1940.

Daniel Cordier prononce un discours le 17 juin 2010 lors de l'inauguration d'une plaque à la mémoire de Jean Moulin, à l'Hôtel de Beauvau en présence du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux.
Daniel Cordier prononce un discours le 17 juin 2010 lors de l'inauguration d'une plaque à la mémoire de Jean Moulin, à l'Hôtel de Beauvau en présence du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux. Crédits : Jacques Demarthon - AFP

Ce n'est pas une vie, mais au moins quatre, qu'a déjà vécues Daniel Cordier , 93 ans, qui fut le secrétaire de Jean Moulin, de l'été 1942 à l'arrestation de celui-ci en juin 1943.

C'est d'abord celle d'un jeune militant de l'Action Française, mouvement d'extrême droite royaliste créé par Charles Maurras, dont se réclame ce jeune homme issu de la bourgeoisie bordelaise. C'est ensuite l'engagement dans la Résistance, qui ne s'appelle pas encore ainsi, sa réaction patriotique contre la décision du Maréchal Pétain d'arrêter les combats contre les Allemands en juin 1940. Engagement qui conduit Daniel Cordier à Londres, dans les camps d'entrainement où sont peu nombreux ceux qui soutiennent de Gaulle. Parachuté à Lyon, il participe aux côtés de Jean Moulin à l'organisation des mouvements politiques qui aboutiront à la création du Conseil National de la Résistance.

Après la mort de Jean Moulin et la fin de la guerre, commence la troisième vie de Daniel Cordier, celle d'un amateur d'art qui devient l'un des principaux marchands de la place de Paris et constitue une collection dont il fera don au Centre Pompidou avec plus de cinq cents œuvres d'artistes découverts par lui avec persévérance et talent.

C'est enfin l'historien et l'écrivain qui apparaît, attaché à rétablir une vérité qu'il ne veut pas voir déformée.

Toutes ces vies n'en font qu'une sur laquelle réfléchit Daniel Cordier, tirant les leçons de son expérience et du chemin souvent solitaire qu'il a emprunté. Le conseil qu'il donne aujourd'hui à la jeunesse française est celui de l'amour de la liberté qui a guidé sa vie.

Par Jérôme Clément. Réalisation : Isabelle Yhuel. Prise de son : Frédéric Cayrou. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

1. la jeunesse

Daniel Cordier, dans ce premier volet d' "A voix nue", raconte son enfance, le divorce de ses parents lorsqu'il avait quatre ans, son père toujours en voyage autour du monde, le remariage de sa mère en 1927 avec Charles Cordier et son entrée au pensionnat à l'âge de 9 ans.

Au collège, il s'engage à l'Action Française : "J'avais 16 ans et je vendais l'Action Française tous les dimanches à la sortie de la messe." Il dit avoir eu "ce goût-là" des bagarres et de l'action.

"C'était ignoble, c'était une infamie, c'était une cassure" s'insurge encore Daniel Cordier lorsqu'il se remémore le discours de capitulation du Maréchal Pétain radiodiffusé le 17 juin 1940.

Il relate alors comment il se retrouve sur un bateau non pas en partance pour l'Afrique du Nord comme il l'espérait mais pour l'Angleterre. Après un moment de déception, force était de reconnaître que "l'accueil des Anglais était unanime et très très très amical".

Après le discours de Pétain qui a eu lieu le lundi à midi et demi, à la fin de ce discours, je suis monté dans ma chambre, allongé sur mon lit et j'ai pleuré, comme jamais je n'ai pleuré dans ma vie. Et puis au bout de vingt minutes, je me suis dit : "Mais non ! C'est un vieux con, il n'est pas capable de se battre, de faire la guerre mais nous, nous sommes jeunes, on va lui montrer ce dont on était capable !"

Intervenants
  • secrétaire de Jean Moulin pendant la Seconde Guerre mondiale, historien, collectionneur d'art, galeriste et mécène
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......