LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lucien Attoun décoré de l'insigne de commandeur de l'Ordre des arts et des lettres le 27 avril 2006.
Épisode 5 :

"Micheline et moi n'étions pas des artistes, nous n'étions que des passeurs."

28 min
À retrouver dans l'émission

Cinquième et dernier entretien avec Lucien Attoun dans la série "A voix nue", au cours duquel il revient sur l'histoire du Théâtre Ouvert et révèle ce qui le passionne dans ce projet artistique, c'est le passage et la transmission d'une œuvre théâtrale qui sans public n'existerait pas.

Lucien Attoun décoré de l'insigne de commandeur de l'Ordre des arts et des lettres le 27 avril 2006.
Lucien Attoun décoré de l'insigne de commandeur de l'Ordre des arts et des lettres le 27 avril 2006. Crédits : Vladimir Markovic - Maxppp

Dans ce dernier entretien d'"A voix nue", Lucien Attoun raconte avoir refusé la succession des Festivals d'Avignon et de Nancy, car il ne voulait prendre la suite de personne. De même à France Culture , il pense "n'avoir jamais pris la place à qui que ce soit". "J'essayais de trouver ma place et d'être au niveau de la place qui est la mienne", confie-t-il. Ce passionné de création théâtrale désire avant tout travailler "en liberté", et c'est justement ce que lui a permis France Culture. Après son éviction en 1978 du Festival d'Avignon, il raconte avoir cherché un lieu pour sédentariser son expérience de Théâtre Ouvert, et c'est ainsi qu'il est arrivé au Jardin d'hiver situé devant le Moulin Rouge.

Lucien Attoun, avide de détails, raconte comment la pièce de Bernard-Marie Koltès "Tabataba" a été jouée in extremis au Festival d'Avignon. En 1988, Théâtre Ouvert est devenu un Centre dramatique national de création, à son grand étonnement et ravissement. Il explique en quoi le Théâtre ouvert "est toujours en mouvement". Le Théâtre Ouvert sert de passeur et permet "_de donner naissance à une oeuvre qui est en devenir". "C'est ce travail-là qui me passionne,poursuit Lucien Attoun, ce travail de passage, de transmission. Sinon qu'est-ce-qu'on fait dans cette vie ?"_.

Simplement, il ne faut pas trahir la cause. C'est-à-dire vous avez une démarche, c'est parfois bouleversant de voir des auteurs qui disent : "Vous m'avez lu".

L'auteur de théâtre est l'être le plus isolé de la création.

Par Blandine Masson, réalisation Anne-Pascale Desvignes. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Intervenants
  • ancien producteur à France Culture et ancien directeur de Théâtre Ouvert
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......