LE DIRECT

Marcel Bluwal (1/5)

29 min
À retrouver dans l'émission

Vidocq - visuel
Vidocq - visuel

Par Benoît Lagane. Réalisation : Véronique Vila. Prise de son : Yves Le Hors. Attachée de Production : Claire Poinsignon.

Marcel Bluwal … C’est l’auteur, le scénariste, le metteur en scène de séries inoubliables telles que les Vidocq , Mozart ou L’ami Giono , le réalisateur d’adaptations remarquables de grands classiques de la littérature tels que Les Indes noires , de Jules Verne ou encore Dom Juan avec Michel Piccoli et Claude Brasseur. Bluwal est un téléaste.

Reconnu comme l’un des pionniers de la télévision, figure incontournable des dramatiques diffusées en direct au temps de l’ORTF, Marcel Bluwal est le maître d’œuvre d’un nombre incalculable de programmes qui auront marqué l’histoire de la télévision française des années 50 à nos jours.

Né en 1925 dans une époque où la télévision n’était pas encore arrivée dans les foyers, Marcel Bluwal aura vu naître, grandir, changer et même muter ce nouveau média. Préadolescent en 1936, il entre dans l’âge adulte et rêve au cinéma durant la seconde guerre mondiale. Mais c’est avec l’apparition de la télévision après-guerre que Marcel va se faire un nom : Bluwal.

Au-delà de l’histoire de l’émergence d’un nouveau média, raconter le parcours de Marcel Bluwal, du Front Populaire à la Libération, c’est aussi revenir sur une histoire française de l’éducation populaire du XXème Siècle qui est à l’œuvre et que nous allons essayer de mettre en « lumières » pendant ces cinq émissions.

Episode 1 – « Histoires d’enfants »

En évoquant l’un de ses premières fictions télévisuelles (Histoires d’enfants , téléfilm diffusé en 1953), Marcel Bluwal évoque ses débuts à la télévision dans les émissions pour la jeunesse.

L’occasion de revenir avec lui sur sa propre enfance, lui le fils d’immigré polonais qui oscille entre le monde prolétaire du 12ème arrondissement parisien des années 30 et une petite bourgeoisie intellectuelle dans laquelle baignent ses parents.

Marcel Bluwal revient aussi sur son éducation éclairée au judaïsme, ses racines multiples et son goût pour le cinéma, en particulier quelques films majeurs vus durant l’enfance tels que Sous les toits de Paris , de René Clair ou encore Vampyr , de Dreyer.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......