LE DIRECT
L'auteur autrichien Peter Handke en 2009 au Festival d'Estoril au Portugal.
Épisode 1 :

Peter Handke : "Je ne me suis pas réconcilié avec l'Autriche [...] mais si quelqu'un est contre je deviens patriote"

28 min
À retrouver dans l'émission

Peter Handke est un écrivain, auteur dramatique, scénariste, réalisateur et traducteur autrichien et prône une écriture expérimentale. L'auteur du roman "L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty" se confie sur son oeuvre et raconte son rapport à l'Autriche.

L'auteur autrichien Peter Handke en 2009 au Festival d'Estoril au Portugal.
L'auteur autrichien Peter Handke en 2009 au Festival d'Estoril au Portugal. Crédits : Francisco LEONG - AFP

Tandis que dans la Cour d’honneur du festival d’Avignon, Stanislas Nordey met en scène Par les villages , le poème dramatique de Peter Handke , l’auteur de L’Angoisse du gardien de but au moment du pénalty - adapté au cinéma par Wim Wenders - La Chevauchée sur le lac de Constance, La Femme gauchère ou La Nuit Morave est l’invité d’ « A voix nue ». Né en 1942 en Autriche, en Carinthie, Peter Handke écrit en allemand mais vit en France, dans les Hauts-de-Seine, depuis le début des années 1990.

Dans un exergue à ses premières pièces de théâtre, publiées alors qu’il n’a que 24 ans, Peter Handke écrit : "elles ne veulent pas constituer une révolution, mais seulement rendre attentif". Au cours de ces d’entretiens, nous pouvons entendre l’attention de Peter Handke aux lieux, aux gestes, aux enfants, au rythme des phrases et aux sentiments purs, naïfs - la joie ou le malheur - débarrassés de l’ironie. 

Il faut être sensible, très attentif aux détails et avoir de l’humour pour écrire ces trois essais : Essai sur la fatigue, Essai sur le Juke-box et Essai sur la journée réussie. En Allemagne, Peter Handke vient de publier un essai sur ce que l’on appelle le petit coin, qui n’est pas encore traduit en français.  

Dans ce premier entretien d'une série de cinq, il évoque longuement son pays natal, l'Autriche. Alors que Stanislas Nordey met en scène Par les villages, le poème dramatique de Peter Handke, celui-ci évoque le contexte qui l'a amené à l'écrire : 

Il y a toujours quelqu’un qui peste contre votre pays, il y a toujours quelque chose à raconter contre la tempête qu'il déclenche, c'est cela le drame. 'Par les villages' se situe entre les deux, la beauté, l'amour d'un pays mais aussi la déception et l'horreur de l'histoire. C'est la géographie contre l'histoire en Autriche. 

Il  poursuit :

Je ne me suis pas réconcilié avec l'Autriche (...). Quand quelqu'un insulte l'Autriche il a souvent raison (...), mais si quelqu'un est contre je deviens patriote. C'est bizarre je ne suis pas nationaliste du tout, jamais je n'aurais l'idée de faire l'éloge de l'Autriche mais si quelqu'un dans les journaux peste contre l'Autriche, je me révolte. 

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......