LE DIRECT
Philippe Sollers sur le plateau de l'émission "Vol de Nuit" le 3 janvier 2006.
Épisode 5 :

"J'ai toujours triché avec la société"

29 min
À retrouver dans l'émission

Cinquième et dernier volet d'une série d'entretiens avec Philippe Sollers, écrivain, qui parle de la création de sa revue "L"Infini" et de son usage de drogue : où Philippe Sollers répond à l'appel de l'infini, et pour ce faire se shoote aux amphétamines et au haschisch afghan, pratique le Yi King,

Philippe Sollers sur le plateau de l'émission "Vol de Nuit" le 3 janvier 2006.
Philippe Sollers sur le plateau de l'émission "Vol de Nuit" le 3 janvier 2006. Crédits : Bertrand Guay - AFP

Philippe Sollers évoque la notion de l'infini, qu'il relie aux poètes. Par ses revues, que ce soit Tel Quel ou L'Infini, il dit vouloir "prouver que la littérature pense plus qu'on ne le croit", en tout cas plus que la pensée philosophique. Il loue l'affrontement, les contradictions qui existent entre les écrivains français, c'est une "singularité" française liée à son passé révolutionnaire.

Dans la suite de l'entretien, il fait état de ses expériences de drogue, notamment du haschich afghan. Puis il parle du Siècle des Lumières et montre en quoi les grands écrivains et penseurs de cette époque étaient "des aventuriers de génie", on ne les attendait pas. Il en appelle maintenant à retrouver cette "aventure", car pour lui "la vie d'un écrivain, c'est une vie d'aventurier" et il essaye de faire ce qu'il peut en ce sens. Il rejette les discours apocalyptiques contemporains, mais s'interroge sur la place du "désir" aujourd'hui dans une période qu'il trouve "flasque". Il recommande enfin de lire Voltaire, "prenez de la vitamine Voltaire, c'est mon conseil culturel final".

Le français, en tant que langue, c'est le pays de la Révolution. Et c'est pour cela qu'il est si pénible de le voir si abaissé, si humilié, si moisi, si flasque. C'est le pays de la Révolution, c'est la seule qui ait eu lieu. Toutes les autres sont périssables par définition. Il s'est produit, à cause de ces singularités contradictoires, tout à coup, une Révolution. Une Révolution, ce n'est pas être ensemble en train de manifester [...] C'est le contraire, c'est l'affrontement.

Philippe Sollers | Contre-attaque | site officiel

Intervenants
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......