LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'éditeur de vidéo, René Chateau en novembre 1981.
Épisode 2 :

"Dire du bien de moi c'est trop facile !"

28 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième partie de l'entretien avec l'éditeur indépendant de films René Chateau qui évoque son travail de journaliste pour le magazine "Lui" puis le lancement en France du film "Bonnie and Clyde" en 1967 pour lequel il parvient à convaincre Serge Gainsbourg de composer une chanson devenue célèbre.

René Chateau sur le tournage du film 'Le Guignolo' réalisé par Georges Lautner, à Venise le 22 octobre 1979.
René Chateau sur le tournage du film 'Le Guignolo' réalisé par Georges Lautner, à Venise le 22 octobre 1979. Crédits : Daniel SIMON/Gamma-Rapho - Getty

Dans ce deuxième volet d' "A voix nue", René Chateau parle de son passage en 1964 au magazine "Lui" édité par Daniel Filipacchi et dirigé par Jacques Lanzmann. Après dix années passées à travailler dans le carrelage et la maçonnerie - "Je n'en pouvais plus. Je détestais ça." - c'est une révélation pour lui malgré une rémunération beaucoup plus faible : "J'étais au paradis !". Débordant d'énergie, débrouillard et sachant se positionner, il y rencontre de nombreuses personnalités qu'il doit interviewer, comme Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Jean-Pierre Melville, Henri-Georges Clouzot.

En 1967, René Chateau obtient pour la Warner le lancement du film "Bonnie and Clyde" avec Faye Dunaway et Warren Beatty. C'était au départ un film qui n'intéressait pas trop le milieu,  mais lui était fasciné par les gangsters américains de cette époque. Il fait alors la promotion de ce film et s'occupe de trouver une chanson pour l'accompagner. La première écrite par l'un des paroliers de Johnny Hallyday est, selon lui, "nulle, archinulle". Il fait alors appel à Serge Gainsbourg qui commence par lui raccrocher au nez, mais René Chateau insiste : "Je vais le chercher avec ma vieille Chevrolet de 1952. Après cinq minutes de projection, Gainsbourg se lève. Je me dis mais c'est pas possible ! Dans toutes les projections, ils étaient unanimes, ils étaient tous séduits par le film... Il vient me voir et me dit... que c’est formidable, il me demande de la documentation. Il se rassoit et il voit le film." Comme documentation, René Chateau lui donne tous les poèmes de Bonnie Parker dont Gainsbourg se servira pour écrire le début de sa chanson.

Gainsbourg écrit la chanson dans la nuit, il l'enregistre le lendemain à midi et le surlendemain à la “une” de France Soir, il y avait Bardot avec la mitraillette de Bonnie and Clyde : un carton extraordinaire !

Par Matthieu Conquet. Réalisation : Anne-Pascale Desvignes. Prise de son : Ivan Turk. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......