LE DIRECT

Roger Grenier

30 min
À retrouver dans l'émission

Par Olivier Sebban Réalisation: Pascale Rayet Cette série d'entretiens avec Roger Grenier, homme de radio, journaliste, éditeur, est l'occasion de comprendre pourquoi l'un des grands témoins de la deuxième moitié du XXe siècle, est avant tout un écrivain. Né à Caen en 1919, son enfance passée à Pau n'augurait rien de son incroyable parcours. Engagé dès le début de la guerre dans la Résistance, protagoniste de la libération de Paris, il rencontre Albert Camus qui lui propose d'entrer au journal Combat ; sous son influence, il écrira son premier roman : Les monstres , publié en 1953. Editeur chez Gallimard depuis 1964, membre du comité de lecture, il se lie d'amitié avec Cortázar, Romain Gary, Claude Roy, et rencontre la plupart des écrivains importants de son époque, comme Faulkner ou Dos Passos. L'influence du réel sur la fiction n'est pas insolite dans l'oeuvre d'un écrivain. Pourtant, il existe des romanciers, c'est indéniablement le cas de Roger Grenier, chez qui ce rapport atteint une intensité singulière. D'ailleurs, si Roger Grenier demeure fidèle à l'oeuvre de Conrad, Hemingway ou Faulkner, c'est sans doute parce que l'existence, dans ce qu'elle a de plus prosaïque, s'y retrouve transfigurée en mythe. Les romans de Roger Grenier ne versent donc jamais dans la simple chronique ou l'autobiographie, la compilation d'anecdotes. Son acuité d'auteur reste proche de celle du photographe ou de l'archéologue. Il s'appuie sur une image, un fragment de passé, afin d'exhumer le secret d'une vie ; la plus ambiguë ou misérable soit-elle. Un air de famille , roman que nous aborderons dés le premier volet de ces A voix nue , illustre ce mélange habile de souvenirs composites et de réminiscences fictives. Grand lecteur, Roger Grenier a publié un très bel essai sur Tchékhov, Regardez la neige qui tombe , en 1992. En 1987 paraît également Soleil et Ombre , une biographie intellectuelle de son ami Camus. Ces deux grands écrivains font partie de sa bibliothèque intime, et cela n'a rien de surprenant, puisqu'il partage avec eux un sens aigu de l'absurde, teinté d'une courtoise ironie.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......