LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Serge July (1/5)

28 min
À retrouver dans l'émission

Sege July
Sege July

Par Eric Aeschimann. Avec la collaboration de Claire Poinsignon. Réalisation : Anne-Pascale Desvignes. Prise de son : Patrice Klun.

Serge July est un symbole. Symbole de la formidable aventure de presse que fut "Libération", seul quotidien français créé depuis la guerre à s’être imposé dans la durée. Titres en forme de jeux de mots, priorité donnée au reportage, sensibilité aux phénomènes de société, traitement ironique de la politique : de 1973 à 2006, il a piloté le laboratoire unique d’un journalisme déjà émancipé des partis politiques, mais pas encore passé sous la coupe de l’audimat. Avec ses éditoriaux et ses chroniques dans les médias audiovisuels, Serge July a accompagné plus de trois décennies de vie politique française, de l’ère Mitterrand jusqu’à aujourd’hui.

Mais le patron de presse est aussi le symbole de l’incroyable destin de génération des baby-boomers. Après avoir grandi dans la grisaille de l’après-guerre, il a milité dans le Paris en ébullition des années 60 : « de 58 à 68, je n’ai pas raté une seule manifestation », raconte-t-il dans cette émission. Dans son récit, mai 68 devient une parenthèse hors du temps, un continuum de jours et de nuits sans sommeil, un bloc compact de défilés, de discussions, de rencontres, d’événements, d’émotions.

Cofondateur de la Gauche prolétarienne, plus tard théoricien de sa dissolution, Serge July a illustré la mutation de la gauche française, l’abandon de l’idéal révolutionnaire, le ralliement au libéralisme politique et économique. C’est lui qui, pour se définir, forgera le terme « libéral-libertaire ». Une conversion assumée avec panache, mais qui fit de lui, pour certains, la figure emblématique d’une génération qui renonça à changer le monde.

Serge July est un symbole et donc on croit le connaître. Mais à 69 ans, il n’a pas écrit ses mémoires, pas raconté ses entretiens privés avec les personnalités qu’il a approchées, pas dévoilé ses racines enfouies. Il dit qu’il préfère vivre au présent. Toutefois, pour France-Culture, il a accepté de lever un peu le voile sur lui-même.

1) Le symbole

Intervenants
  • journaliste, ancien patron de Libération
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......