LE DIRECT

Vincent Descombes

30 min
À retrouver dans l'émission

Par Irène Théry Réalisation: Daniel Finot Longtemps, l'oeuvre philosophique de Vincent Descombes a semblé plus reconnue aux Etats-Unis où il vécut et enseigna près de dix ans à l'Université Johns Hopkins de Baltimore - et où il retourne désormais chaque année à l'invitation de celle de Chicago-, que dans son propre pays. Pourtant c'est bien ici, en France où il est né en 1943, qu'il a reçu sa formation philosophique et fait son apprentissage de la vie intellectuelle et citoyenne : d'abord en participant, dans les années 1960, à la dernière période du groupe Socialisme ou barbarie de Cornelius Castoriadis, puis comme membre de la revue Critique où il fut, dans les années 1970 et 1980, le bras droit de Jean Piel et publia des articles remarqués. Il vit désormais à Paris où il est titulaire, à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, de la chaire de philosophie de l'action. De L'inconscient malgré lui (1977) au Raisonnement de l'ours (2007) en passant par Le même et l'autre , Grammaire d'objets en tous genres , Proust -philosophie du roman, Les institutions du sens, Le complément de sujet et bien d'autres titres, ses livres scandent une oeuvre puissante, d'une grande cohérence, qui occupe une place tout à fait particulière dans le paysage contemporain. Dans le sillage de Ludwig Wittgenstein, la philosophie analytique que pratique Vincent Descombes est un art consommé de dénouer, par la méthode grammaticale, les « noeuds mentaux » qui se sont formés à notre insu dans notre esprit et qui nous empêchent de mobiliser notre capacité de compréhension et de jugement, dans le fracas de l'événement ou les dérives silencieuses d'un monde en mutation. Ce travail de désembrouillage conceptuel participe du renouveau d'une philosophie des « affaires humaines » qui ne cesse de dialoguer avec la littérature, la science politique, la sociologie, et l'histoire pour construire une véritable anthropologie de la modernité. Distanciée et engagée, érudite et drôle, méticuleuse et ravageuse, l'oeuvre de Vincent Descombes est pour ses lecteurs une source permanente de jubilation intellectuelle . Cette jubilation n'est pas plus transmissible à un non-lecteur que ne peut l'être, à une personne inactive, le bien-être roboratif que procure la pratique matinale du bain de mer, ou de la balade à vélo... Mais une chose est sûre, c'est elle qui nous a donné le désir d'en savoir plus sur l'homme discret et réservé qui préserve avec tant de soin, au coeur de la ville mais loin de son agitation, l'espace de sa retraite et le temps ascétique, heureux, aventureux, de la conversation, des livres et de la conquête de soi.

Intervenants
  • Directeur d'Etudes à l'EHESS, spécialiste de la philosophie du langage
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......