LE DIRECT
Archéologie du sujet Volume 3, L'acte de penser 1, La double révolution

Archéologie du sujet Volume 3, L'acte de penser 1, La double révolution


Vrin, 2014

Description

Qu'appelle-t-on penser ? La pensée est-elle un acte ? Une action ? Pensée et conscience vont-elles de pair ? Toute pensée est-elle consciente ? Personnelle ? Subjective ? Immanente ? Le sujet de la pensée est-il psychique ou corporel ? Unique ou multiple ? Âme ou esprit ? Esprit ou corps ? Avec ce troisième tome commence, scandé par les interventions successives de l'Université (condamnations parisiennes de 1270 et 1277) et du Magistère (concile de Vienne, 1312, et de Latran V, 1513), la relation d'un débat de plus de cinq siècles sur l'aptitude de l'homme à revendiquer le statut de sujet-agent psychique. Tout gravitant autour d'Aristote et de Descartes, on monte vers ce dernier en historiens du Moyen Âge et descend vers lui en archéologues de la modernité - d'où l'image de l'escalier à double vis. La description heideggérienne du «moment» cartésien de l'invention de la subjectivité ne suffisant pas à décrire le passage à la modernité, dans la mesure où elle ne livre que l'histoire allemande, idéaliste, transcendantale, bref «kantienne» de l'invention du sujet, on s'attache à l'autre source de la modernité en psychologie et philosophie de l'esprit : empiriste, autrichienne (Brentano), mais aussi anglaise (Locke) et écossaise (Reid, Hamilton). L'Acte de penser comporte donc deux volumes. La Double révolution va d'Aristote à Reid, avec Averroès, Siger de Brabant, Thomas d'Aquin et Olivi. L'Empire du sujet revient au Moyen Âge à partir de la modernité.

-4ème de couverture-

La dernière publication

Alain de Libera : Où va la philosophie médiévale ?
59 min
Collège de France : 40 leçons inaugurales
LE 09/08/2016

Qu’est-ce que le Moyen Âge philosophique ? Pourquoi plonger dans ces dix siècles qualifiés longtemps « d’obscurs », dans cette « interminable parenthèse...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.