LE DIRECT
Ce que nous voyons, ce qui nous regarde

Ce que nous voyons, ce qui nous regarde


Editions de Minuit, 1992

Description

Ce que nous voyons ne vaut - ne vit - que par ce qui nous regarde. Si cela est vrai, comment penser les conditions esthétiques, épistémiques, voire éthiques, d'une telle proposition ? C'est ce que tente de développer ce livre, tissé comme une fable philosophique de l'expérience visuelle. Nous y trouvons deux figures emblématiques, opposées dans un perpétuel dilemme. D'un côté, l'homme de la vision croyante, celui qui fait sienne, peu ou prou, la parole de l'évangéliste devant le tombeau vide du Christ : " Il vit, et il crut ". D'un autre côté, l'homme de la vision tautologique, qui prétend assurer son regard dans une certitude close, apparemment sans faille et confinant au cynisme : " Ce que vous voyez, c'est ce que vous voyez ", comme disait le peintre Frank Stella dans les années soixante, pour justifier une attitude esthétique qualifiée de " minimaliste ". Mais ce dilemme - constamment entretenu dans nos façons usuelles d'envisager le monde visible en général, et celui des oeuvres d'art en particulier - est un mauvais dilemme. Il demande à être dépassé, il demande à être dialectisé. Comment, alors, regarder sans croire ? Et comment regarder au fond sans prétendre nous en tenir aux certitudes de ce que nous voyons ? Entre deux paraboles littéraires empruntées à Joyce et à Kafka, c'est devant la plus simple image qu'une sculpture puisse offrir que la réponse à ces questions tente de s'élaborer. Un cube, un grand cube noir du sculpteur Tony Smith, révèle peu à peu son pouvoir de fascination, son inquiétante étrangeté, son intensité. Le regarder, c'est repenser le rapport de la forme et de la présence, de l'abstraction géométrique et de l'anthropomorphisme. C'est mieux comprendre la dialectique du volume et du vide, et la distance paradoxale devant laquelle il nous tient en respect. Mais il aura fallu, pour l'appréhender, établir une notion plus fine de l'" image dialectique ", revisiter celle d'aura - prise à Walter Benjamin -, et mieux comprendre pourquoi ce que nous voyons devant nous regarde toujours dedans. L'enjeu de tout cela : une anthropologie de la forme, une métapsychologie de l'image. -Présentation de l'éditeur-

Les dernières publications sur Georges Didi-Huberman

image par défaut
58 min
La Compagnie des poètes
LE 06/09/2019

"La jonction est aussi là : c'est ce qui réunit dans une même langue la philosophie et la poésie" Georges Didi-Huberman

Georges Didi-Huberman
59 min
L'Art est la matière
LE 25/08/2019

Dans l'âme tourmentée de Victor Hugo.

Ecrire sur l'art
57 min
L'Art est la matière
LE 17/03/2019

Ce qui nous pousse à écrire sur l'art : en direct du Salon "Livre Paris" avec Yannick Haenel, Dominique de Font-Réaulx et Georges Didi Huberman.

Georges Didi-Huberman et Keren Ann : le pouvoir des images
54 min
Livres & vous, le podcast
LE 09/03/2019

Convertir, transformer, déplacer le regard… Le théoricien Georges Didi-Huberman et l’artiste Keren Ann stimulent notre imaginaire dans ce nouvel épisode...

Sous nos yeux, ils demandent à passer
45 min
Matières à penser avec Frédéric Worms
LE 15/08/2018

Frédéric Worms s'entretient avec le philosophe et historien de l'art Georges Didi-Huberman de son ouvrage "Passer, quoi qu'il en coûte" co-écrit avec Niki...

Cinq lectures pour votre été (2/5) : «  Ce que nous voyons, ce qui nous regarde » de Georges Didi-Huberman
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 26/06/2018

C'est l'oeuvre d'art qui nous regarde plus que nous la regardons, propose notre invité dans son ouvrage de 1992.

Récit et image : les tribulations du sens
5 min
Le Journal des idées
LE 26/04/2018

Trois philosophes explorent le sens, la fécondité et les pièges de la représentation : Giorgio Agamben, Georges Didi-Huberman et le regretté Clément Rosset.

Dominique Maisons "Tout le monde aime Bruce Willis" / Récit et image / Arménie / Intimité affective des présidents
59 min
Les Petits matins
LE 26/04/2018

Dominique Maisons vous parle de son polar "Tout le monde aime Bruce Willis", et Vahé Ter Minassian de l'Arménie. Les chroniques s'intéressent au sens,...

Georges Didi-Huberman partage "Héritage de ce temps" de Ernst Bloch
Art et création
LE 11/04/2018

Le philosophe et historien de l'art Georges Didi-Huberman partage sa lecture de "Héritage de ce temps" du philosophe allemand Ernst Bloch.

Georges Didi-Huberman : "Je ne veux pas que regarder possède"
59 min
Par les temps qui courent
LE 20/03/2018

Le philosophe, historien de l’art, publie un Journal, « Aperçues », aux éditions de Minuit, une sorte d' "autoportrait sans visage unique" : « Choses vues,...

Sous nos yeux, ils demandent à passer
45 min
Matières à penser avec Frédéric Worms
LE 13/11/2017

Frédéric Worms s'entretient avec le philosophe et historien de l'art Georges Didi-Huberman de son ouvrage "Passer, quoi qu'il en coûte" co-écrit avec Niki...

Georges Didi-Huberman
59 min
Les Regardeurs
LE 11/06/2017

Dans l'âme tourmentée de Victor Hugo.

Dans l'exposition Soulèvements avec Georges Didi-Huberman : "Se soulever, c'est une force"
29 min
L'Invité culture de la Matinale
LE 10/12/2016

"Agitations politiques, insoumissions, insurrections, révoltes, révolutions, vacarmes, émeutes, bouleversements en tous genres" : visite avec le philosophe...

Peut-on représenter la Shoah ?
Conférences
École normale supérieure
LE 01/12/2016

Quel est le statut des images qui ont pu être faites dans les camps de concentration ? Et, plus largement, peut-on représenter la Shoah ?

Que faire des images d'Auschwitz ?
52 min
Les Chemins de la philosophie
LE 11/11/2016

En août 1944, quatre photos sont prises clandestinement au crématoire d'Auschwitz-Birkenau, quatre "images malgré tout" selon les mots de notre invité...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.