LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Chansons pour la fille du boucher

Chansons pour la fille du boucher


Christian Bourgois, 2011
Description

"Ma collaboration avec Itsik Malpesh est peut-être l’une des alliances littéraires les plus improbables qui soient de mémoire récente. Lors de notre première rencontre, à l’automne 1996, il avait déjà plus de quatre-vingt-dix ans et moi tout juste vingt-et-un. Lui était un Juif russe ayant grandi à une époque où les jours du tsar étaient comptés moi j’étais un jeune catholique de Boston né à la fin du règne de Nixon. "

Ainsi débute Chansons pour la fille du boucher , roman centré sur l’autobiographie fictive d’Itsik Malpesh, juif russo-moldave, qui se définit en toute modestie comme le plus grand poète yiddish vivant d’Amérique. Ce texte, écrit à l’origine en yiddish, est entrecoupé de notes du traducteur. Ce dernier raconte comment lui-même, jeune homme d’origine irlandaise qui se destinait à la prêtrise, s’est retrouvé à apprendre le yiddish par amour et les circonstances qui l’ont amené à rencontrer Itsik Malpesh, puis à traduire son livre.

L’histoire d’Itsik Malpesh est celle du XXe siècle. Il naît à Kichinev à l’époque où débutent les premiers pogroms, assiste à la montée de l’antisémitisme avec la Première Guerre mondiale puis à la Révolution russe. Jeune hommese rêvant poète de la langue yiddish, Itsik est obligé de s’exiler à Odessa après avoir fait publier un article couvrant de ridicule le patron chrétien de son père. Il espère y retrouver Sasha Bimko, la fille du boucher, de quatre ans son aînée, qu’il n’a jamais connue mais dont la légende raconte que, par sa seule détermination, elle aurait empêché des émeutiers chrétiens de violer Mme Malpesh le jour de la naissance d’Itsik. Après maintes péripéties, Itsik parvient à Odessa où la veuve Bimko lui révèle que Sasha est partie en Palestine. Itsik demeure cependant à Odessa où il apprend le métier d’imprimeur. Quelques années plus tard, son patron, pressentant l’imminence d’un danger, l’envoie en Amérique. Là encore, les aventures s’enchaînent et le hasard va conduire les pas de Sasha Bimko vers Itsik. Les deux jeunes gens vivront une grande histoire d’amour, avant que les rêves de poète d’Itsik ne prennent, une fois de plus, le pas sur la réalité…

Récompensé par le National Jewish Book Award, Chansons pour la fille du boucher est « à la fois une histoire Yiddish du XXe siècle, une histoire d’amour au réalisme magique et l’exploration fascinante de la relation entre langage et identité. » ( Time Out )

T raduit de l’anglais par Antoine Cazé.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......