LE DIRECT
Chine, Iran, Russie : un nouvel empire mongol ?

Chine, Iran, Russie : un nouvel empire mongol ?


Lavauzelle, Panazol (Haute-Vienne). Collection Renseignement, histoire & géopolitique. Etudes, 2013

Description

Le 20 mars 2013, le Homeland Security Policy Institute désignait des hackers chinois, russes et iraniens comme auteurs des attaques déstabilisant les systèmes de sécurité américains. Non contents de multiplier les cyber-intrusions, la Chine, la Russie et l Iran collaborent aujourd hui de façon croissante dans le domaine des nouvelles technologies. Dans un contexte marqué par l effacement des frontières, ces trois pays sont ils en train de fonder un nouvel empire mongol ou à l inverse tentent ils désespérément de préserver leurs influences régionales respectives ? Contrairement à la construction politique de Gengis Khan, ayant unifié l Eurasie à partir d un centre turco mongol, ces alliés encerclent une aire de civilisation turque dont ils se sont détournés. Cette alliance pragmatique, fondée sur l axe sino-iranien, se matérialise par des appuis géopolitiques réciproques, une coopération étroite avec l arrière-pays énergétique russe et la diffusion d une vision du monde allant à rebours de nos propres stéréotypes. Étrangers à la chimère du dépassement des cultures par l abolition des frontières, la Chine, la Russie et l Iran peuvent puiser dans leurs histoires respectives des raisons d exister sous une autre forme que celle d une citadelle continentale résistant à la mondialisation océanique. Au delà de ses carences maritimes, le nouvel empire souffre toutefois de nombreuses fragilités telles que son affaiblissement démographique ou les intérêts parfois divergents des pays qui le composent. Aussi pourrait il bouleverser soudainement nos repères géopolitiques avant de connaître une recomposition.

  • Présentation de l'éditeur -

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......